Iheb, tabassé par la police sur son lieu de travail


Mardi 4 juin, peu après 19 heures à Vénissieux, en banlieue lyonnaise, Iheb, âgé de 19 ans, a été agressé par des policiers.


Ce soir là, les forces de l’ordre gazaient la place où se trouvait le bureau de tabac de son père, où il travaillait. Le jeune homme a signalé l’entré de gaz lacrymogène dans le commerce qui asphyxiait ses clients, ce qui a provoqué un déferlement de violence raciste des agents de la tristement célèbre BST, une unité qui sème la terreur dans les quartiers. Jet de grenade, menace de LBD, coups de taser, de poing, de matraque, Iheb est sérieusement blessé, mais il est emmené en garde à vue.

Au micro du média @riposte_sociale, il pose des mots forts sur ce qui lui est arrivé : la violence quotidienne d’un maintien de l’ordre colonial, appliqué par des policiers d’extrême droite.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « Iheb, tabassé par la police sur son lieu de travail »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *