Nouvelle rafle : 48 lycéen.ne.s embarqué.e.s pour avoir soutenu la Palestine


Où s’arrêtera le gouvernement ? Quand toute la jeunesse qui refuse de baisser les yeux aura été bâillonnée ou enfermée ?


Nouvelle rafle : 48 lycéen.ne.s embarqué.e.s pour avoir soutenu la Palestine

Jeudi 6 juin, alors que le gouvernement commémorait le débarquement de Normandie et la guerre contre le totalitarisme, une rafle de lycéen.ne.s a eu lieu en plein Paris.

Plusieurs jeunes avaient tenté d’occuper le lycée Hélène Boucher, dans le 20ème arrondissement de la capitale, en solidarité avec le peuple palestinien, et contre le génocide à Gaza.

Cette action lycéenne a été réprimée de façon implacable. Un gros dispositif policier, avec notamment des agents de la BRAV-M, des LBD et des militaires de Vigipirate a forcé les portes, puis menotté et embarqué 48 lycéen.ne.s qui ont été placé.e.s en garde à vue.

Cette arrestation de masse de mineur.e.s fait suite à la rafle de 100 étudiant.e.s à la Sorbonne le 7 mai dernier, aux étudiant.e.s placé.e.s en garde à vue à Science Po Paris et Reims, aux interventions systématiques de la police dans les facs, alors que c’était rarissime il y a encore quelques années.

Et la liste est encore longue, car il y a aussi eu de nombreuses sanctions administratives au sein des établissements, facs et lycées, ou la fermeture administrative de l’EHESS suite à un évènement pour la Palestine…

Enfin, ce vendredi, matin, deux lycéens de l’établissement Jean De la Fontaine à Paris ont été arrêtés puis relâchés après deux heures au poste pour avoir tenu une table en soutien à la Palestine devant leur lycée. Le 15 mai, 5 lycéens avaient été placés en cellule après un blocus à Montrouge, en région parisienne.

Un rassemblement a lieu ce vendredi à Paris après-midi suite aux arrestations de la veille, mais la riposte est encore insuffisante.


Cet acharnement contre la jeunesse en lutte, qui se déroule dans une indifférence glaçante doit cesser. Plus aucun un lycéen blessé ou arrêté.


Pour plus d’informations sur les luttes lycéens à Paris et en île de France, suivez sur instagram : @mala_idf

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *