21000 policiers, drones, manif interdite… l’état choisit l’escalade de la tension


Comment déjouer le scénario écrit d’avance ?


21000 policiers, drones, manif interdite … l’état choisit l'escalade de la tension

Les médias se lèchent les babines : Gérald Darmanin veut déployer les grands moyens contre les mobilisations antifascistes ce samedi. Il annonce «un dispositif d’ampleur, 21.000 policiers et gendarmes, est déployé sur tout le territoire». C’est quasiment autant de forces de l’ordre que pour les Jeux Olympiques. Un syndicaliste policier annonce : «on a dans les renseignements territoriaux des informations qui remontent comme quoi il y aura une part de black blocs, de casseurs d’ultra gauche pour en découdre avec les forces de sécurité». On connaît la chanson : diaboliser une mobilisation à l’avance, pour mieux la réprimer, et justifier les violences policières ensuite.

À Nantes, le préfet parle d’un risque «de troubles graves à l’ordre public, à la sûreté et à la sécurité publiques» et autorise «la captation, l’enregistrement et la transmission d’images au moyen d’une caméra installée sur des aéronefs», c’est à dire de drones, et les lignes de transports sont coupées dans le centre-ville.

À Angers, une mobilisation prévue de longue date contre un commerce de porc intitulé «Les blancs de l’Ouest» et tenu par des membres d’un groupe néo-nazi qui a commis de nombreuses agressions dans la ville, est interdite par le préfet, au prétexte de risques de «troubles». On rappelle que les manifestations d’extrême droite, elles sont autorisées et mêmes protégées par la police.

Déjà, les autorités avaient interdit des manifestations contre l’extrême droite à Bordeaux jeudi et à Toulouse mercredi.

Les choses sont claires : l’État macroniste opte pour la stratégie de la tension, afin de faciliter une arrivée au pouvoir de l’extrême droite. Après avoir gouverné contre le peuple en imposant ses mesures anti-sociales par sa police, Macron organise la transition néofasciste avec sa police, qui a désormais les pleins pouvoirs.

Le scénario semble malheureusement écrit d’avance. Il y aura du monde dans la rue ce samedi et la colère sera grande. La police et son arsenal militarisé vont multiplier les provocations, et suite aux inévitables affrontements diffusés sur les chaînes des milliardaires, Bardella promettra ce soir qu’il rétablira l’ordre une fois au pouvoir, pendant que le Front Populaire sera accusé d’être un groupe factieux et violent, et que Darmanin égrainera le chiffre des interpellations.

Comment déjouer ce scénario ? Comment sortir des modes de protestation ritualisés et facilement contrôlables, sans pour autant devenir inoffensifs ni pacifier nos actions ? Par exemple en imaginant des blocages massifs, populaires, joyeux et déterminés dans tout le pays. Des appels commencent à circuler en ce sens, notamment à l’initiative des Soulèvements de la Terre. Mais aussi en rappelant sans relâche que la stratégie de la tension vient de l’État, et qu’il y a déjà toutes les raisons de se révolter.


Nous avons trois semaines pour déployer nos forces, notre créativité, notre révolte, en essayant de sortir du scénario funeste dicté par les autorités.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « 21000 policiers, drones, manif interdite… l’état choisit l’escalade de la tension »

  1. Bonjour Contre Attaque, nous déléguons nos vies aux États Nations qui nous mettent en danger en nous livrant aux intérêts des puissances économiques et financières. Nous déléguons notre sécurité à la police qui n’est pas là pour protéger les populations, mais pour blesser, mutiler, terroriser, jetter en prison, tuer. Aujourd’hui voici la montée du facsisme partout dans le monde, avec en France un front populaire pour y faire face, mais cela n’est pas suffisant, il faut unir nos luttes sociales et environnementales partout sur la planète et nous débarrasser des mâchoires du capitalisme (État, Police) et de tout ce qui détruit nos vies. Mieux qu’un front populaire français mené par les bourgeois mieux vaux une multitude de soulèvements populaires internationaux menés par la populations mondiales .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *