Le fascisme, c’est la guerre


Coup de poing visuel à Nantes lors de la manifestation du 15 juin.


Banderole de 20m de long déployée sur le monument aux morts de Nantes et portant l'inscription "Le fascisme, c'est la guerre".

Un immense tifo de plus de 20 mètres de long a été déployé sur le monument aux morts des deux guerres mondiales, sur le passages du cortège, qui a massivement applaudi.

L’histoire nous l’a appris : le nationalisme et le fascisme mènent aux guerres totales, aux exterminations, aux guerres civiles, aux guerres de tous contre tous.

Plus jamais.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *