Ensemble pour l’extrême droite


Sur le podium des pires raclures de l’histoire politique, le mouvement macroniste serait peut-être sur la première marche.


Graphique montrant la proportion de candidats arrivés troisièmes et refusant de se désister. Les trois quarts sont à "Ensemble"

Après avoir bénéficié pendant 7 ans du vote barrage, et donc obtenu le pouvoir de façon illégitime. Après avoir piétiné ce même barrage en méprisant les électeurs de gauche qui avaient voté pour eux, et appliqué le programme néolibéral autoritaire tel quel. Après avoir collaboré avec le RN, et mis en œuvre une partie de ses idées tout en diabolisant la gauche : 48 macronistes étiquetés “Ensemble” arrivés en 3ème position aux législatives refusent de se désister.

En Loire-Atlantique, sur la circonscription ouvrière de Saint-Nazaire et Donges, le RN fait une très inquiétante poussée, avec quasiment 30% des voix. La candidate macroniste Audrey Dufeu ne fait que 20%, elle arrive troisième, loin derrière le candidat du Front Populaire Mathias Tavel. Pourtant, elle refuse de se désister. Elle n’a aucune chance de gagner mais son attitude pourrait, dans le pire des scénarios, donner la circonscription à l’extrême droite.

De leur côté, tous les candidats du Front Populaire se sont désistés au profit des macronistes pour «faire barrage», une fois de plus. Des sacrifices de potentiels sièges de gauche, y compris au profit de Guillaume Kasbarian, le macroniste radical auteur de la loi dite «anti-squat» qui dévaste le droit au logement, d’Élisabeth Borne qu’on ne présente pas, ou d’Olivier Marleix, des Républicains, dont le discours est déjà proche de l’extrême droite. Ces gens seront réélus, une fois de plus, grâce aux voix de la gauche. La réciproque n’est pas vraie. Pour résumer, toute la gauche se désiste pour les macronistes, qui lui crachent au visage et ne se désistent pas. Un pari perdant à 100%, sauf pour l’extrême droite.

D’un point de vue purement arithmétique, dans 394 circonscriptions (donc une large majorité) le total de voix Ensemble + Front Populaire dépasse celui de l’extrême droite.


Techniquement, le RN devrait donc être loin de la majorité le 7 juillet. En réalité, le soutien de l’électorat de droite au RN et l’absence de désistement de dizaines de macronistes risquent d’offrir le pouvoir aux fascistes.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « Ensemble pour l’extrême droite »

  1. Depuis 2017 Macron et la classe possédante font marcher la population au pas des intérêts des puissances économiques et financières. Les français.e.s qui souhaitent essayer l’extrême droite pourront s’apercevoir que cette saloperie (qui va nous priver du peu de liberté qui nous reste) sera la même que celle qui nous gouverne aujourd’hui et qu’il n’y aura pas plus de sécurité pour le prolétariat qu’il n’y aura d’augmentation des salaires. Le changement sera uniquement celui des noms de famille des raclures au pouvoir. Macron est à la tête de l’état français qui lui permet (avec ses lois et sa constitution), d’obtenir une certaine renaissance de la République de Weimar à sa fin. Le 8 juillet 2024 le rêve de Macron va se réaliser, les sièges de l’assemblée nationale vont être majoritairement livrés à l’extrême droite, Macron pourra ensuite sortir l’article 16 de la constitution pour avoir les pleins pouvoirs et rentrer dans le costume d’un petit dictateur (fait sur mesure par la classe possédante) et confectionné avec le tissu de la démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *