7 Juillet : le meilleur barrage, c’est la rue


Rendez-vous dimanche soir, le 7 juillet, partout en France


Les rendez-vous du 7 juillet avec un feu d'artifice en toile de fond

Le néolibéralisme autoritaire qui gouverne depuis des années est en train d’achever sa mue fasciste : Macron, après avoir repris les mots et les idées de l’extrême droite, s’apprête à lui livrer le pouvoir. Quel que soit le résultat, ces élections seront un bouleversement de l’histoire.


Le 7 juillet, nous serons confrontés à trois possibilités :


  • Le triomphe d’un parti fondé par des nazis qui se chargera de protéger les intérêts des possédants, tout en aggravant dramatiquement les politiques racistes et auto­ritaires. Il faut s’attendre à des persécutions de grande ampleur, des dissolutions, des milices, une police plus violente que jamais et la possibilité même de lutter menacée d’extinction.
  • Une Assemblée ingouvernable, c’est-à-dire une situation de chaos institutionnel, propice à tous les coups de force, aux jeux d’alliances scabreux et stratégies de la tension, notamment de la part des factions policières et patronales. Mais c’est aussi la possibilité de s’organiser et de renverser la table.
  • Une improbable victoire du Front Populaire, qui nécessitera une vigilance maximale. Sitôt élue, cette coalition risquera l’implosion et les reniements à cause de ses composantes de droite, et subira des attaques massives et continue de la part des médias des milliardaires, des syndicats de police et de l’extrême droite.

Quelle que soit la configuration, un mouvement social puissant et organisé sera donc indispensable pour faire face à la menace fasciste et imposer des avancées sociales et écologiques. Il n’y a pas d’antifascisme ni de Front Populaire sans lutte sociale, en 1936 comme en 2024.


Dès dimanche, retrouvons nous pour assister ensemble au résultat et résister ensemble :


  • Nantes : rassemblement à 19h, Place Bretagne. Départ en manifestation à 21h.
  • Lyon : 20h30 Place de la République
  • Toulouse : 20h30 Jean Jaurès
  • Nancy : à 20h30 place Charles III.
  • Marseille : 21h vieux port
  • Rennes : 20h, République

N’hésitez pas à compléter en commentaires !


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *