Le PS en tête de la course au fascisme


Tranquillement, Valls s’oppose à l’accueil des demandeurs d’asile en France et s’entoure de figures bien connues de la droite la plus extrême (Estrosi et Ciotti) pour prononcer ses discours xénophobes.


Visiblement, en 2015, cela n’étonne plus personne que le PS au pouvoir écrase violemment les mouvements à sa gauche et s’entoure publiquement de dignitaires d’ultra-droite.

Dans sa prise de parole contre l’accueil de migrants, le premier sinistre évoque les guerres de la France en Afrique et… le terrorisme.

La France “répond aux défis que représentent le terrorisme et le trafic des migrants”.

Le premier ministre socialiste établit donc un lien direct entre immigration et terrorisme.

Dans la course vers le fascisme, le PS est désormais loin devant l’UMP.


Source : http://www.liberation.fr/societe/2015/05/16/demandes-d-asile-en-europe-manuel-valls-oppose-aux-quotas-de-migrants_1310613

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.