Nantes contre Parcoursup : 200 personnes dans les rues


À l’appel de lycéens, une manifestation contre Parcoursup était organisée jeudi 7 juin à Nantes. Un défilé sur fond de reflux des mouvements sociaux, en fin d’après-midi. Plus de 200 personnes y participaient, alors que les épreuves du Bac commencent.


Comme d’habitude, pour leur immense majorité, les manifestants étaient très jeunes, des lycéens, accompagnés par quelques dizaines d’étudiants, les centrales syndicales ayant décidé tout au long du printemps de ne pas prendre au sérieux les mobilisations de la jeunesse en leur apportant un soutien réel et concret.

Défilant dans une nasse mobile, composée de dizaines de policiers armés, et la plupart cagoulés, le petit cortège a fait son tour habituel du centre-ville. Devant la préfecture, le dispositif policier a tenté de nasser les manifestants, sans succès. Après la provocation d’un CRS, tout seul au milieu de la foule, qui s’amusait à dégoupiller une grenade, les participants se sont dispersés au soleil printanier, sur les rives de l’Erdre scintillante.

À noter aux côtés de la police, le chef du petit site internet fasciste «Breizh Info» : Louis Benoît Greffe, allure pataude et T-Shirt trop court. Ce journaliste raté et militant d’extrême droite a encore une fois passé sa manifestation à discuter avec ses amis CRS. Il est même resté après la dispersion échanger devant un camion de forces de l’ordre.

Décidément, entre la police et les fascistes, l’amour se vit au grand jour.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don