Nantes, ville socialiste : un square saccagé pour chasser les réfugiés

Vendredi 26 octobre, alors que le froid fait son grand retour, des dizaines de gendarmes expulsaient des exilés qui dormaient dans des tentes dans le square Vertais, au sud de Nantes. Cette évacuation fait suite à de très nombreuses autres opérations policières contre des bâtiments vides réquisitionnés pour loger des personnes à la rue. Une chasse incessante contre les étrangers.

Mais la mairie socialiste ne s’est pas contentée d’une “simple” expulsion. Des engins de chantiers sont entrés dans le square pour saccager le sol, et déposer des blocs d’asphalte pour rendre le lieu totalement inhabitable, hostile, inhospitalier. “La chaussée a été volontairement défoncée et les gravats déposés pour empêcher des tentes d’être installées”, explique un journaliste du quotidien Presse Océan venu sur les lieux prendre des photos. Une société de sécurité privée est aussi payée pour surveiller les lieux nuit et jours. Bref, bizarrement, l’argent ne manque pas quand il s’agit d’expulser et de réprimer.

Nantaises, nantais, vos élus de gauche utilisent donc l’argent public, votre argent, pour chasser des exilés à la rue, en détruisant des parcs publics. Vous pouvez écrire à Johanna Rolland pour la féliciter de tels choix budgétaires.


Source : https://www.huffingtonpost.fr/2018/10/26/a-nantes-une-montage-de-gravats-pour-empecher-le-retour-dun-campement-de-migrants_a_23572220

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.