Manifestations : 500.000 euros d’argent public pour les commerçants nantais


«500.000 euros… C’est le montant des aides que la ville de Nantes va allouer aux commerçants, restaurateurs et hôteliers du centre-ville»
L’argent public au service de commerces privés.


Pour rappel, plusieurs millions d’euros avaient déjà été débloqués en décembre pour les commerces du luxe des Champs Élysée après les premiers Actes. Un scandale sur le plan symbolique.

Il n’y a pas d’argent pour les droits sociaux. Il n’y a pas d’argent pour les salaires. Il n’y a pas d’argent pour accueillir dignement les familles à la rue. Mais il y a de l’argent pour les commerçants.

Et pendant que l’on instrumentalise les commerçants contre les manifestants, il faut rappeler que ce sont bien les forces de l’ordre qui bouclent entièrement le centre-ville chaque samedi, noient les rues sous les gaz lacrymogènes, menacent parfois certains patrons de bar… Bref, la perte du chiffre d’affaire est moins due aux manifestants qu’à la répression !

Rappelons que la solution est politique : pour faire cesser la révolte, le gouvernement doit partir, les richesses être partagées, les violences policières doivent cesser.


Un article ici.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.