Radicalisation dans l’armée

Article de Presse Océan

Vendredi soir à Nantes, un groupe de néo-nazis lourdement armé lançait une attaque d’une grande sauvagerie contre un bar. Coups de matraque sur des clients, gaz, engin incendiaire, hurlements fascistes.

Vous serez rassurés d’apprendre qu’un soldat faisait partie de l’équipe qui a semé la terreur. Un militaire qui patrouille lors des missions Sentinelles, dans les rues, équipé d’une arme de guerre pour la «sécurité des français».

Dormez bien, tout va bien.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.