Bonne nouvelle : les masques sont enfin arrivés !


Mauvaise nouvelle : ce sont des torchons qu’il faut découper à la main


Un lecteur qui travaille au Marché d’Intérêt National de Nantes nous a fait parvenir une vidéo. Les ouvriers du MIN, le deuxième plus grand du pays après celui de Rungis,ont enfin reçu les fameux masques promis par le gouvernement devant une pénurie ahurissante.

Mais… il ne s’agit pas vraiment des protections attendues. En ouvrant les cartons, les salariés n’ont pas trouvé les fameux masques chirurgicaux ou FFP2 : ils ont découvert étonnés des serviettes avec des élastiques, qu’il faut découper soi même. Ces morceaux de couvertures façon cochonou protègent-elles du Coronavirus ? Quelle est leur durée de vie ? Sont-ils confortables ? S’agit-il du modèle qui sera distribué à toute la population ? Mystère.

Pour se donner une idée, un travailleur nous a envoyé la “notice” de ces nouveaux masques français :

  • Ils ne sont pas “homologués” selon les normes françaises
  • Ils doivent être découpés à la main par les gens qui les reçoivent
  • Il faut laver le masque avant utilisation et toutes les 4 heures

Combien ont coûté ces masques de type Cochonou commandés par le gouvernement ?

Parce qu’à ce stade, il fallait mieux verser un peu de sous à chaque habitant pour fabriquer son petit masque perso. Le résultat n’aurait pas été pire et on aurait économisé 1 mois.


Bienvenue dans la 6ème puissance économique mondiale !


Notons qu’ailleurs dans le monde d’autre pays semblent mieux s’en sortir…

Nb : pour les sceptiques, ceci n’est pas une blague ou un Fake. Ce sont bien les “nouveaux” masques made in France qui commencent à être donnés aux travailleurs.

France 2 a même consacré un sujet à ces masques hier soir.


Retrouvez les précédents articles relatifs au scandale des masques en France :

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don