đź”´ Ă€ QUAND LA SÉPARATION DE L’EXTRĂŠME DROITE ET DE L’ÉTAT ?

Ce sera la première fois qu’un ministre de l’Intérieur se rendra à une manifestation sur la voie publique à l’appel de policiers

GĂ©rald Darmanin, ministre de l’IntĂ©rieur, vient d’annoncer qu’il sera prĂ©sent mercredi devant l’AssemblĂ©e Nationale avec les policiers, sur fond de surenchère autoritaire et raciste. Dans le monde parallèle que nous impose le pouvoir en place, la police serait « victime d’attaques sans cesse de la part de la classe mĂ©diatique ». Ce sont les mots de Darmanin lui mĂŞme! Non seulement les manifestations putschistes de policiers armĂ©s ne sont jamais sanctionnĂ©es, mais elles sont Ă  prĂ©sent ouvertement soutenues au sommet de l’Etat, y compris par un ministre issu des rangs de l’extrĂŞme droite et accusĂ© de viols.

Lorsque les enseignants ont manifestĂ©, le ministre de l’Ă©ducation leur a envoyĂ© la police. Lorsque les Ă©tudiants manifestent, la ministre de l’enseignement supĂ©rieur leur envoie la police. Lorsque les soignants manifestent, le gouvernement leur envoie la police. Lorsque les factions radicalisĂ©es de la police manifestent, le gouvernement dĂ©file avec elles ! Le pouvoir a changĂ© de main.

Il y a quelques jours, une manifestation pour la Palestine était interdite et réprimée avec une férocité unique en Europe. Le Régime en place a réduit en charpie les libertés publiques, et mis à terre le droit de manifester. Dans le monde renversé que nous impose Régime, seule la police est autorisée à défiler. Fait historique : ce sera la première fois qu’un ministre de l’Intérieur se rendra à une manifestation sur la voie publique à l’appel de policiers.

Le RĂ©gime politique en place est hybride, managĂ©rial, post-dĂ©mocratique, prĂ©-fasciste. Il est plus que temps d’exiger la sĂ©paration de l’extrĂŞme droite et de l’Etat.