⚫ « LES DIGUES CÉDERONT » : 19 MAI, JOUR HISTORIQUE

«Le problème de la police, c’est la Justice. La justice doit rendre des comptes ! »

« Les digues céderont, c’est à dire les contraintes de la Constitution, de la loi ».

« Avant que la situation ne soit plus gérable par des moyens conventionnels ».


➡️ Ce sont quelques déclaration hallucinantes et proprement néo-fascistes prononcées ce mercredi 19 mai devant l’Assemblée Nationale, par des représentants de la police, sous les acclamations. La police veut donc faire « céder les digues de la loi », arrêter d’utiliser « les moyens conventionnels » – donc tuer ? Torturer ? –, et menace ouvertement la justice. Le tout retransmis en direct à la télévision.
➡️ Ce qui fait de ce 19 mai un jour historique, c’est la présence de nombreuses personnalités de la gauche, aux côtés de l’extrême droite, dans cette démonstration de force autoritaire extrêmement inquiétante. Le leader du Parti Socialiste a même déclaré que « la police doit avoir un droit de regard sur la justice » et sur les peines. Une déclaration dictatoriale, puisque c’est une négation totale de la séparation des pouvoir, fondement des principes démocratiques. Le PS est désormais à droite des déclarations d’un Jean-Marie Le Pen d’il y a 20 ans. Rendons nous compte du basculement !

➡️ L’histoire jugera. En attendant, organisons nous, car l’ennemi est déjà prêt à verser du sang et des larmes.

Via : Caisses de grève