POLICE ET PRIVILÈGES

– Le gouvernement veut supprimer les billets de trains des cheminots et offrir la gratuité pour les policiers armés –

C’est une conquête sociale logique, dont bénéficient les cheminots : des réductions sur les trajets en train. Comme dans beaucoup de professions avant que le néolibéralisme ne ravage tout, les travailleurs et travailleurs bénéficient de certains avantages liés au fruit de leur labeur. Mais depuis des années, les médias aux ordres salissent les cheminots, vantent la privatisation du rail, et évoque un soi-disant «coût faramineux des billets des cheminots». Pour finir de tout saccager, le gouvernement Macron prévoir de supprimer cet acquis.

Dans le même temps, il annonce la gratuité des voyages pour les policiers. Comment ne pas voir, dans ces annonces simultanées, une provocation outrancière ? Une de plus. Quoiqu’il en soit, la police gagne donc un nouvel avantage : le train gratuit. Gérald Darmanin veut que l’accès aux wagons soit open bar : il suffit d’arriver armé en se signalant au chef de bord. Un flingue et une carte de police équivaut à un passe droit. Le ministre s’est félicité sur Twitter d’un partenariat gagnant/gagnant qui permettrait de «sécuriser les trains et faciliter la vie de nos policiers». Sans blague.

Port d’armes autorisé partout, primes comme s’il en pleuvait, pas de réforme des retraites, violences autorisées et même encouragées, pas d’obligation vaccinale et maintenant billets gratuits : le gouvernement a créé une nouvelle classe d’ultra-privilégiés. Comme au temps des rois et des empereurs, la garde prétorienne a littéralement tous les droits et aucun devoirs. Les gardiens de l’ordre bénéficient de tous les avantages, et sont héroisés au quotidien par la propagande médiatique.Qui peut encore tolérer des injustices aussi flagrantes ?