Montpellier : des néo-nazis attaquent un bar militant


Le Barricade est un bar bien connu à Montpellier. Le lieu héberge des débats, des rencontres, des soirées et diverses activités solidaires. Lieu indispensable de contre-culture et de résistances, il est pris pour cible par des milices d’extrême droite.


La vitre brisée du bar Le Barricade à Montpellier

Le Barricade est un bar bien connu à Montpellier. Le lieu héberge des débats, des rencontres, des soirées et diverses activités solidaires. Lieu indispensable de contre-culture et de résistances, il est pris pour cible par des milices d’extrême droite.

Hier soir, le bar a été attaqué par une quinzaine de militants fascistes cagoulés. Les individus ont utilisé du gaz lacrymogène, avant de faire exploser la vitrine. «Ils ont ensuite pris la fuite. Il n’y a pas de blessés. Nous activités continuent ainsi que nos événements. Soyez les bienvenus pour nous soutenir. Nous ne nous laissons pas intimider», explique un communiqué du Barricade.

Il ne s’agit pas de la première attaque de ce type. En décembre dernier, une bande d’extrême-droite proche des identitaires avait attaqué des gens qui fumaient à l’extérieur du local, en les frappant et en leur jetant des bouteilles en verre, blessant une personne. La scène a duré quinze secondes. Les fascistes avaient immédiatement pris la fuite, et certains ont été bousculés plus tard dans la soirée.

Ces attaques sont régulières, partout en France. Hier également, une milice d’extrême droite attaquait les étudiants et étudiantes mobilisés contre Macron et Le Pen à Science-Po Paris. Il y a trois semaines, un rugbyman international était assassiné en pleine rue par des néo-nazis. Des dizaines d’autres actes, humiliations, passages à tabac et attaques sont revendiqués ces derniers mois par les fascistes.

Avec un second quinquennat de Macron, les milices d’extrême droite continueront leurs agressions, avec la bénédiction des autorités. Avec Le Pen, ces milices auront carte blanche, et travailleront ouvertement avec la police. Quel que soit le scénario, celui de la droite extrême ou de l’extrême droite, il faudra structurer une résistance à même de se défendre.


Pour suivre et soutenir le lieu : Le Barricade

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.