Limoge : des plantes assoiffées dans les trous d’un golf

Des plantes bouchent les trous d'un golf à Limoges

Puisque les autorités interdisent d’arroser les potagers mais publient des dérogations pour arroser les golfs, pourquoi pas utiliser les trous des golfs pour les plantes assoiffées ? C’est l’idée de membres du groupe Extinction Rebellion, qui ont organisé cette action dans deux golfs de l’agglomération de Limoges dans la nuit de samedi à dimanche dernier.

Le golf municipal de Limoges et le Golf de la porcelaine à Panazol ont été visités de nuit et des légumes assoiffés plantés dans plusieurs trous de green. Les végétaux qui nous nourrissent sont plus vitaux que les gazons entretenus pour le plaisir d’une infime minorité de privilégiés. Cette action démontre l’absurdité du système.

En milieu de semaine dernière, deux golfs de l’agglomération toulousaine avaient été pris pour cible : les trous bouchés avec du ciment, des pancartes laissées çà et là sur les parcours, et le terrain abîmé.

La semaine précédente, des «méga-bassines» qui accaparent les ressources en eau pour irriguer l’agriculture intensive avaient été sabotées en Vendée. Au même moment, des jacuzzis destinés aux touristes dans une commune des Vosges privée d’eau potable pour cause de sécheresse extrême étaient percés. Le désastre est là, mais les résistances et les actions se multiplient.


Images : XR Limoges

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.