? Racisme du RN : l’hypocrisie macroniste


Depuis des mois, le clan Macron construit une alliance de plus en plus explicite avec l’extrême droite.


➡️ Durant la campagne présidentielle, le Ministre de l’Intérieur trouvait Marine Le Pen «un peu molle» vis à vis des musulmans.

➡️ Après les législatives, le Ministre de la Justice appelait à «avancer ensemble» avec le Rassemblement National.

➡️ Des députés assument de «discuter» avec l’extrême droite pour trouver des majorités. Ce qui a été fait : les macronistes et l’extrême droite ont voté ensemble régulièrement, par exemple pour empêcher la hausse des salaires, la taxations des grandes fortunes ou pour imposer des mesures sécuritaires… Ils voteront ensemble les mesures anti-immigration du gouvernement.

➡️ Il y a un mois, la présidente de l’Assemblée Nationale elle-même sanctionnait une députée de sa propre majorité parce qu’elle avait dénoncé la xénophobie du RN !

➡️ Les députés de la majorité ont tranquillement joué au foot avec ceux du RN, devant les médias, officialisant la normalisation du parti.

➡️ Il y a quelques jours, le Ministre de l’Intérieur, surfant sur un fait divers atroce, appelait à «rendre la vie impossible» pour les migrants.

➡️ En parallèle Macron n’a jamais cessé ses clins d’œil à l’extrême droite, en réhabilitant Pétain et Maurras, en donnant des interviews au magasine d’extrême droite Valeurs Actuelles, en appelant longuement Eric Zemmour, en faisant voter la loi «séparatisme» ou en reprenant les concepts de l’extrême droite comme “l’islamogauchisme” ou “l’écoterrorisme”.

Mais tout ce petit monde qui a ouvert grand les portes au fascisme depuis des années fait semblant de découvrir, le 3 novembre, suite au cri raciste d’un député du RN, la vraie nature de l’extrême droite.

Darmanin a même osé déclarer «en quinze ans de vie politique, je n’ai jamais entendu quelque chose d’aussi ignominieux dans l’hémicycle» avant de lancer une pure opération d’instrumentalisation : «Est-ce que La France Insoumise ne pourrait pas retirer sa motion de censure par dignité, pour éviter que le Rassemblement National la vote ?». L’ami de l’extrême droite voudrait faire taire les contre-pouvoirs en utilisant la sortie raciste d’un député Lepéniste. De qui se moquent ces gens ? Qui croit encore à leurs manœuvres ?

Les managers autoritaires qui gouvernent instrumentalisent et salissent tout, sans aucune retenue. Y compris le combat contre le racisme.

Faire un don à Contre Attaque