?? Darmanin «représente» la France pour l’ouverture du Mondial au Qatar ⚽


Entre la France et la dictature gazière : une étroite collaboration policière et économique


Ce dimanche 20 novembre, c’est le coup d’envoi d’une Coupe du Monde à l’image de l’époque : absurde, obscène, démesurée, cynique et corrompue. Dans la petite monarchie gazière qui fait la taille de la Corse, plusieurs millions d’étrangers sont réduits à l’état de quasi-esclavage au profit d’une petite minorité de la population : seulement 300.000 habitants de nationalité qatarienne. Des stades climatisés vont permettre de jouer des matchs par plus de 30°C dans le désert, des avions vont décoler toutes les 10 minutes depuis les pays voisins pour acheminer les supporters car le Qatar n’a pas la capacité d’accueillir autant de visiteurs, des influenceurs sont payés pour venir assister aux matchs et «vendre» la compétition sur les réseaux sociaux.

Ce dimanche donc, c’est le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui est présent au Qatar pour représenter la France lors de la cérémonie d’ouverture du grand rendez-vous sportif. Ce choix ne doit rien au hasard : entre la dictature du Golfe et la France, c’est une vieille histoire de collaboration répressive et capitaliste.

La France a envoyé plus de 200 membres des forces de l’ordre pour «aider» le Qatar durant la Coupe du Monde, notamment 170 gendarmes «spécialisés dans la lutte anti-drones», 21 membres du GIGN, et une dizaine de policiers «experts en hooliganisme» ainsi que des démineurs et des chiens renifleurs. Les forces de l’ordre françaises déployées, uniquement des hommes, pourront revêtir leur uniforme et insignes habituels, ainsi que détenir leur arme de service. Cette collaboration a été votée à l’Assemblée Nationale début août, à l’initiative de la députée Macroniste Aurore Bergé, qui avait déjà travaillé au Qatar. Elle a convaincu les députés en leur faisant miroiter les «gages d’avenir au commerce tricolore» de cet appui policier. La France envoie des flics, le Qatar dépense son argent en France : deal.

Plus curieux, les policiers et gendarmes français bénéficient d’une immunité dans la monarchie. Le Qatar s’est engagé «à ne pas les condamner à la peine de mort en cas d’infraction» et qu’ils «bénéficient des garanties relatives à un procès équitable». Sous-entendu, les autres personnes qui viennent au Qatar ne bénéficieront pas de ces droits. En France comme à l’étranger, les porteurs d’uniforme sont au-dessus des lois. Enfin, le Qatar prendra en charge les frais de transport, d’alimentation et d’hébergement des policiers et gendarmes, ainsi que «les surcoûts de rémunération de ces agents». Une prime, donc, en plus de leurs salaires français, pour une mission qui ne relève absolument pas d’un prétendu service pour lequel ils sont théoriquement rémunérés.

La coopération entre agents français et qataris n’est pas nouvelle : la France a déjà aidé le régime lors des Jeux asiatiques de 2006, des championnats du monde de handball en 2015, de cyclisme en 2016 et d’athlétisme en 2019, mais également lors de la Coupe arabe des nations de football en 2021.

Chaque année, la France organise le salon MILIPOL à côté de Paris : un grand «salon de la sécurité» dans lequel des dizaines de stands d’entreprises du monde entier exposent leurs «inventions» en matière de répression : nouvelles grenades, drones, taser, LBD et autres véhicules blindés. Des représentants de tous les régimes de la planète viennent y faire leurs courses. Figurez-vous que le Qatar a tellement aimé l’idée qu’il a créé une antenne de MILIPOL à Doha ! Une copie du salon français dans la ville du Golfe. En 2022, Darmanin s’est personnellement rendu à ce salon. La répression fait rayonner la France jusque dans une monarchie obscurantiste.

Rappelons enfin que le Qatar a littéralement acheté une partie de la classe politique française. En 2010, c’est Nicolas Sarkozy, alors président, qui invitait l’Emir du Qatar et Michel Platini, représentant de la FIFA, à un dîner à l’Élysée. La coupe du monde 2022 a été négociée ce soir là, moyennant un tas de contreparties, notamment l’achat du PSG par le Qatar, des ventes d’avions de guerre, l’achat de droits sportifs par la chaîne Qatarie BeIn Sport et divers contrats. Autre soutien du Qatar en France, l’ancien député socialiste du Pas-de-Calais Nicolas Bays. L’élu est vice-président du «groupe d’amitié France-Qatar» à l’Assemblé Nationale et aurait demandé par SMS à l’ambassadeur des billets d’avion et des nuits d’hôtel pour sa femme et ses enfants, des chaussures de luxe et de l’argent pour finaliser les travaux de son appartement. Sa femme à l’époque ? Agnès Pannier-Runacher, la ministre de Macron dont on entend beaucoup parler ces derniers jours pour ses liens avec l’entreprise pétrolière Pérenco de son papa, et la dissimulation de fortes sommes d’argent au nom de ses enfants. Ces gens ne sont pas corrompus, ils sont la corruption incarnée.

Darmanin au Qatar ce dimanche, ce n’est donc que la suite logique d’une longue série de coopérations entre la France et l’Empire gazier : la monarchie a fait le pari de se payer une partie des élites françaises et européennes depuis plus de 10 ans, et d’acheter ce mondial de la honte à coups de milliards. Nous y sommes.

Faire un don à Contre Attaque