Les policiers pourront partir en retraite à 54 ans

➡️ Élisabeth Borne, Première Ministre de Macron, a lancé ce 10 janvier le coup d’envoi de la bataille des retraites. En pleine crise sociale, le gouvernement veut repousser l’âge légal de la retraite à 64 ans et exiger 43 ans de cotisations pour pouvoir avoir une retraite à taux plein. Une mesure qui condamne les plus pauvres à mourir au travail ou à finir dans une misère totale, et ne servira qu’à faire des cadeaux fiscaux aux grands patrons. Quant aux jeunes, aux femmes, aux personnes qui auront une carrière hachée, il n’est même pas question de leur donner de retraite avant la fin du monde.

➡️ Une profession est protégée : la police. Et plus généralement les forces armées et répressives : les surveillants pénitenciers, la police et l’armée. Ils auront accès à la retraite à 54 ans, 10 ans avant le reste de la population. Les agents auront même la possibilité de partir en retraite anticipée. Soulignons que leur retraite sera haut de gamme, car un CRS est bien mieux payé qu’un professeur ayant Bac+5. Sans compter les innombrables primes et avantages.

➡️ Pourquoi un traitement de faveur ? Parce que la police exercerait un métier «plus dangereux». Rappelons simplement que 8 fois plus d’ouvriers du BTP que d’agents de police meurent au travail. 5 fois plus d’agriculteurs ou ouvriers agricoles meurent au travail que de policiers. Pourtant, ces professions physiques, dangereuses et épuisantes vont subir de plein fouet la réforme des retraites. En général, les médias parlent très peu de ces morts, alors que quand un policier se casse un ongle, cela fait la Une du 20h.

➡️ Dans le même temps, la police reçoit des moyens inédits. Darmanin a fait voter la loi LOPMI, qui prévoit de distribuer 15 milliards d’euros supplémentaires pour équiper les forces de l’ordre. Oui, 15 milliards ! En complément d’un budget déjà conséquent. À titre de comparaison, les projections des économistes les plus pessimistes parlent d’une dizaines de milliards à trouver pour «équilibrer» le budget des retraites d’ici 2050. La répartition de l’argent est un choix politique : moins pour les droits sociaux, plus pour la répression.


Source : https://www.revolutionpermanente.fr/Reforme-des-retraites-Les-policiers-pourront-partir-a-la-retraite-a-54-ans

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.