? Plusieurs mois d’enquête pour traquer des dégonfleurs de SUV


Les SUV et autres 4X4 sont partout. Laids, dangereux, ridicules en ville, ils sont surtout le symbole du désastre écologique et de la décadence capitaliste.


Alors que le chaos climatique est là et que l’urgence est de ralentir l’économie et de stopper la croissance, les achats de ces véhicules énormes et beaucoup plus lourds que les voitures classiques explosent. En Europe, 42% des voitures vendues sont des SUV. Aux Etats-Unis, c’est plus de la moitié. En Chine aussi, la bourgeoisie se rue sur les SUV pour montrer sa richesse.

Alors que les voitures classiques polluent un peu moins, grâce aux progrès techniques sur les moteurs, l’arrivée de ces gros véhicules provoque la tendance inverse. C’est à ces véhicules que l’on doit la totalité de l’augmentation de la consommation de pétrole pour la circulation des voitures, soit 3,3 millions de barils par jour. En terme de CO2, les SUV et 4X4 sont responsables de l’augmentation de 500 millions de tonnes d’émissions de carbone entre 2010 et 2018. Et bien d’avantage encore ces 5 dernières années. C’est plus que l’industrie, c’est plus que les poids lourds, c’est plus que les avions, plus que les cargos. Les SUV sont la deuxième cause de l’augmentation mondiale du carbone sur la décennie !

Tout ça pour que la moyenne bourgeoisie urbaine puisse montrer qui a la plus grosse.

Face à ce désastre, il y a de petites résistances. Des anonymes dégonflent les pneus de SUV, et signent leur action avec un petit papier sur le pare-brise : «Votre SUV tue». L’action paraît bien dérisoire, étant donné la situation, pourtant elle a déclenché les grands moyens policiers. En octobre 2022, un couple opérait à Saint-Cloud, et dans d’autres communes des Hauts-de-Seine, fiefs de la grande bourgeoisie parisienne qui vote bien à droite. Les propriétaires de SUV ont porté plainte. Et contrairement aux violences sexistes, les flics ont tout donné pour mener l’enquête.

«Analyse de compte Twitter, exploitation de vidéosurveillance et bornage des téléphones, la police a remonté le fil et pu ainsi identifier les auteurs» écrit France 3. Les dégonfleurs qui viennent d’être convoqués encourent «2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende» écrit le même média. Bizarrement, il n’y a pas la même ténacité pour enquêter sur les violences policières ou les fraudeurs fiscaux.

Ces moyens d’enquête ont mobilisé des équipes d’officiers et des magistrats pendant des mois. Ça c’est de la dépense utile !

Rendez-vous compte. Des bourgeois sont allé déposer plainte parce que leur monstre a un pneu à plat et un tract sur le pare brise, et la réaction des agents n’est pas les renvoyer chez eux en les ridiculisant, mais de s’aplatir. La justice au service de riches pollueurs de Saint-Cloud. Les bourgeois utilisent la police et la justice comme leurs domesticité.

À chaque fois que les droitards geignent sur les «taxes» et la «dépense publique», rappelez toujours les milliards d’euros dans la police et l’armée. Les sommes folles dépensées pour surveiller des écolos avec des moyens antiterroristes, les dizaines de milliers de grenades, les primes pour les CRS… Ou encore les enquêtes pour des pneus dégonflés.


Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/hauts-de-seine/environnement-des-degonfleurs-de-pneus-identifies-et-apprehendes-par-la-police-a-sevres-dans-les-hauts-de-seine-2715122.html

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.