Des policiers gazent les couvertures de personnes exilées

Sur ces images, un CRS vide sa gazeuse sur les affaires de personnes à la rue, demandeuses d’asile, pour rendre irrespirable et toxique l’endroit où elles dorment.

Cette scène raciste, de barbarie ordinaire et d’inhumanité totale a eu lieu à Paris, quartier Stalingrad, le 9 mars 2023.

Plusieurs dizaines de personnes exilées dorment sous le métro aérien, où elles sont régulièrement harcelées par la police : réveil quotidien à 6h du matin avec des lampes stroboscopiques, leurs affaires jetées régulièrement par les services de la mairie, gazages…

Jeudi soir, toutes les personnes ont été virées de cet endroit, où elles se trouvaient leurs matelas, sacs de couchage etc. Une personne témoigne : «le périmètre a été bouclé et les personnes dans un premier temps interdites de revenir chercher leurs affaires, car “aucune preuve que ce sont les leurs” selon les mots d’un CRS sur place».

Une humiliation et un vol délibéré. Les policiers ont ensuite attendu plusieurs heures que les services de la mairie viennent jeter les affaires. Mais la voirie n’est pas passé. «Vers 21h30, un CRS qui s’ennuyait visiblement a gazé une partie des matelas et couvertures» pour les rendre inutilisables.

L’association Utopia 56 qui diffuse ces images explique que «ces pratiques sont régulières mais il est rare d’en avoir la preuve». C’est le cas ici.

Après le mobilier anti SDF, les tentes déchirées au cutter, les réserves d’eau rendues difficile d’accès, le gaz dans les duvets … Voilà le régime en place en France. Des flics surpayés, en surnombre et armés comme des soldats qui expulsent, raflent, détruisent et mutilent. Une guerre totale et permanente contre les plus démunis, marginalisés ou exclus.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *