«La démocratie, c’est dire ce qu’on va faire et faire ce qu’on a dit»

C’est le nouvel élément de langage matraqué partout par Macron, par ses ministres et dans tous les médias. Certes, la réforme des retraites serait impopulaire, mais elle serait inévitable puisque Macron doit appliquer son programme. Le président ne ferait finalement que mettre en place son mandat, puisqu’il «dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit» et que «c’est ça la démocratie».

C’est l’escroquerie du siècle. Macron est sans doute l’un des politiciens qui a le plus tordu le réel, menti, multiplié des promesses non tenues tout en imposant des reculs dont il n’avait jamais parlé. Macron a un rapport pathologique au langage, il est capable de dénoncer le «capitalisme devenu fou» tout en faisant des cadeaux aux plus grands capitalistes du pays. Il a promis à plusieurs reprises qu’il ne toucherait pas aux retraites avant de les saccager par 49-3. Il s’est engagé sur l’écologie avant de réprimer les écologistes et d’appliquer des mesures favorables aux industries polluantes. Il a promis de reloger tout le monde avant de faire passer la loi la plus répressive sur le logement depuis la seconde guerre mondiale.

Bref, si la démocratie c’est «dire ce qu’on va faire et faire ce qu’on a dit», il y a bien longtemps que nous ne sommes plus en démocratie. Et les éditorialistes qui répètent que Macron ne fait qu’appliquer son mandat sont des laquais aux ordres de leur maître, incapables de simplement rappeler les paroles de Macron. La preuve en vidéo.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.