Nancy : la police protège les pétainistes

Ce mercredi 26 avril à Nancy, Zemmour se déplaçait dans la ville de Nancy. À cette occasion, des néo-nazis ont chanté l’hymne de la collaboration : «Maréchal nous voilà». Le chant des crimes de masse, des exécutions sommaires, du génocide et de la collaboration avec Hitler.

Ici, pas de «séparatisme», pas de tweets indignés d’élus. La police a protégé ces néo-nazis avec le sourire. Pendant l’hymne pétainiste, les agents enfilaient des masques à gaz avant de tirer des grenades lacrymogènes sur les antifascistes. Tout ce petit monde travaille ensemble.

Le candidat du pétainisme continue d’être sponsorisé par les grandes chaînes de télé, malgré ses multiples condamnations pour racisme. Le gouvernement utilise des lois antiterroristes pour interdire des casserolades. Il tente de dissoudre les associations écologistes et s’en prend à la Ligue des Droits de l’Homme. C’est la France de Macron en 2023.

Jamais depuis les années 1930 la bourgeoisie française n’a autant désiré le fascisme.


Images : PE.Bchy, @French_Kyaru, Révolution Permanente

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.