Bruno est un mytho


L’économie pour les nuls


Photo de Bruno Le Maire, remontant son pantalon l'air goguenard

Nous en parlions il y a quelques jours, l’agence Fitch, qui «note» l’état des finances des différents pays, a abaissé la note de la France. Concrètement, un pays moins bien «noté» par cette agence bancaire aura beaucoup plus de mal à emprunter sur les marchés, et va donc s’endetter d’avantage. Macron le banquier, soi-disant expert de la finance, n’est qu’un manager incompétent et tyrannique, incapable de gérer le seul domaine dans lequel il est censé s’y connaître. Son ministre des finances, Bruno Le Maire, n’est même pas économiste mais diplômé de lettres modernes : un idéologue au service du roi banquier.

Pour se défendre, Bruno Le Maire a affirmé au Parlement que la baisse de cette note était due aux «blocages» et aux «violences» du mouvement social en cours contre la réforme des retraites. Il a même promis d’autres réformes «structurelles», c’est-à-dire des attaques néolibérales ultra-violentes contre les droits sociaux, pour faire plaisir aux banques et faire remonter la note de la France.

Bruno est un mytho. Il oublie que l’agence Fitch dénonce d’abord une décision extrêmement grave de Macron : avoir continué à émettre des emprunts indexés sur l’inflation.

C’est écrit en noir sur blanc sur le site de l’agence : «L’augmentation des charges d’intérêts rendra l’assainissement budgétaire plus difficile. Les charges d’intérêts ont fortement augmenté l’an dernier, de 15,2 milliards d’euros ou 0,6 % du PIB, ce qui s’explique presque entièrement par une augmentation temporaire des paiements d’intérêts sur les obligations indexées sur l’inflation (OATi, OAT€i) […] Nous prévoyons que les paiements d’intérêts atteindront 4% des revenus d’ici 2024, par rapport à la médiane “AA” de 2,9%.»

C’est un peu technique. Une OATi – Obligation Assimilable du Trésor indexée sur l’inflation – est un emprunt dont le taux augmente avec l’inflation. Si vous empruntez 100€ et qu’il y a 10% d’inflation dans l’année, vous en devrez 110€ à la banque, qui fait ainsi un profit énorme sur votre dette. Plus les prix augmentent, plus la charge de la dette publique augmente. Et en ce moment, l’inflation explose. Les dirigeants français organisent donc la banqueroute de l’État.

Le 18 août dernier, l’Agence France Trésor a émis des OATi et des OATi€ – obligations indexées sur l’inflation dans la zone euro – pour 1 milliard d’euros à des taux défiant toute concurrence : jusqu’à 3,85%. Et ces obligations vont probablement voir leur prix augmenter plus vite que les revenus de l’État, et ce pendant 10 ans. Ce sont des milliards d’euros empruntés aux banques qui pourraient être remboursés jusqu’à 143% de leur valeur ! À votre avis, qui va payer la différence durant les 10 prochaines années ? Et dans la poche de qui va tomber le pactole ?

Macron est donc en train de mettre l’État français en faillite en faisant des cadeaux faramineux aux banques, tout en saccageant les retraites et la sécurité sociale pour, soi-disant, faire des économies.

Les néolibéraux au pouvoir distribuent des dizaines de milliards d’euros par an en cadeaux aux entreprises, la France a connu le pire déficit commercial de son histoire en 2022 : 164 milliards d’euros, et des emprunts toxiques liés à l’inflation. Ces gens sont des clowns dangereux dans tous les domaines.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.