Modi-Macron : l’extrême droite est une seule famille


Le 14 juillet 2023, le premier ministre indien d’extrême droite, Narendra Modi, était l’invité d’honneur du défilé du 14 juillet à Paris. Le président Macron décrivait Modi comme «un grand ami» et l’avait décoré de la légion d’honneur lors de son passage. À nouveau, ce dimanche 10 septembre, Macron publie une photo d’une étreinte avec le chef du gouvernement Indien accompagnée du texte : «le monde est une seule famille».
Quelques rappels :


  • Modi est à la tête de l’Inde depuis 2014. Son parti est le Bharatiya Janata Party (BJP), un mouvement ultra-nationaliste Hindou, inspirée du fascisme européen. Ses fondateurs sont des admirateurs de Mussolini et Hitler. Le projet de ce courant est de faire de l’Inde un territoire «purement» Hindou, sans minorités.
  • En 2002, Modi était à la tête de la province du Gujarat. Il avait accusé les musulmans d’être responsables d’une catastrophe ferroviaire, ce qui avait provoqué des pogroms antimusulmans qui avaient fait plus de 2000 morts.
  • Depuis qu’il est arrivé à la tête de l’État indien en 2014, les lynchages de musulmans sont de plus en plus fréquents. Le BJP appelle régulièrement sur les réseaux sociaux à la violence contre les musulmans. Récemment, une vidéo a fait scandale sur les réseaux, montrant une institutrice hindoue demande à ses élèves de frapper leur camarade musulman.
  • Dans l’État de l’Assam, Modi fait construire un camp destiné à parquer les «migrants illégaux» qui ont été déchus de la citoyenneté indienne, soupçonné de venir du Bengladesh. En 2019, la Cour suprême de l’Inde a publié une liste de 1,9 million de personnes brusquement privées de leur nationalité et de tous leurs droits.
  • Des partis de droite et d’extrême droite en Europe, dont le Vlaams Belang flammand, ont récemment effectué des voyages d’étude en Inde.
  • Sur le plan social, Modi met en place une politique néolibérale et hostile aux droits des travailleurs. Les syndicalistes subissent une forte répression, les contre-pouvoirs sont assaillis. Le Premier Ministre indien a démantelé des lois protégeant les salariés, l’environnement, les populations marginalisées.
  • Cette année, le gouvernement indien a modifié une loi protégeant les arbres, facilitant la déforestation. Un quart des forêts indiennes sont menacées.
  • La répression et la violence d’État subies par la société civile, les journalistes, les avocat·es ou les syndicalistes n’a cessé de croître. Amnesty international a même dû quitter le pays.
  • L’Inde est 160ème sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse de 2023.

L’humanité est peut-être une grande famille. Mais l’amitié surjouée de Macron et Modi montre surtout que l’extrême droite de tous les pays sait reconnaître les siens et collaborer. Persécutions islamophobes, autoritarisme, violence sociale et destruction de la nature : tout pour plaire au gouvernement français.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Une réflexion au sujet de « Modi-Macron : l’extrême droite est une seule famille »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *