Procès du crime néo-nazi : récit du deuxième jour d’audience


Récit de cette deuxième journée, dessiné par Ana Pich.
Vous pouvez lire le récit de la première journée ici.


Les faits avaient eu lieu le soir de l’élection d’Emmanuel Macron en mai 2017. Un groupe de néo-nazis armés patrouillait en voiture dans les rues de Nantes, pour tuer des «antifas». Ils aperçoivent deux jeunes qui rentrer chez eux en vélo à l’ouest de la ville et leur tendent un guet-apens. Le commando les tabasse à coups de bouteilles, de barre de fer, sautent à pied joint sur la tête d’une des victimes. Et laissent Erwan et Steven, 16 et 18 ans, pour mort sur le bitume. Erwan restera handicapé à vie.

Joyce Burkart, François Mamès Cosseron de Villenoisy, Antoine Desbas, Matthieu Gaultier de la Richerie, les membres du commando néo-nazi avaient été jugés l’année dernière. Le chef de meute était ressorti peu après. Le procès en appel est en cours cette semaine au tribunal de Vannes.

Pour le deuxième jour du procès, il a été question de la lecture de Nantes Révoltée, de barre de fer, des soirées du GUD organisées dans les locaux du Front National à Nantes. Les agresseurs ont tenté de faire passer les deux adolescents pour de dangereux «antifas» et de mettre sur le même plan leurs actes et les mobilisations de gauche.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

2 réflexions au sujet de « Procès du crime néo-nazi : récit du deuxième jour d’audience »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *