Netanyahou revendique des crimes de guerre


Mise en Spectacle de la barbarie


La vidéo diffusée ce lundi par le Premier Ministre israélien dépasse l’entendement. On y voit des quartiers entiers rasés sous une pluie de bombes, des immeubles qui s’effondrent, on devine des dizaines de vies qui disparaissent en une fraction de seconde. Ce matin, l’armée israélienne annonçait que 1000 tonnes de bombes avaient déjà été déversées sur Gaza. Et de nombreux enfants ont été tués dans les frappes. L’enclave palestinienne, assiégée, cernée de murs, est l’une des plus densément peuplée du monde.

Cette vidéo est fièrement diffusée par le Premier Ministre d’extrême droite avec la phrase «nous avons commencé. Israël va gagner» en hébreu, accompagnée du drapeau israélien.

Le chef du gouvernement israélien revendique ici fièrement des crimes de guerre. Des actes passible de la cour pénale internationale. Tout le monde était horrifié devant les vidéos d’exactions du Hamas, cette vidéo est exactement au même niveau dans l’horreur. Sauf qu’elle est diffusée par un responsable politique qui commande l’une des plus puissantes armées du monde. Et qui dit que cela ne fait que commencer.

À notre connaissance, aucun dictateur n’a été aussi loin dans la revendication de ses propres exactions. Même les pires tortionnaires avaient, jusqu’ici, plutôt pour habitude de dissimuler leurs crimes et de les nier.

Ici, Netanyahou les met en scène, les diffuse massivement, quasiment en direct. C’est une mise en spectacle de la barbarie. Cette vidéo dit au monde : «la vie des palestiniens ne vaut rien», et revendique une impunité totale dans la mise à mort de civils.

Voilà à qui la France apporte son «soutien inconditionnel».

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *