La marche contre la haine la plus haineuse de l’Histoire


Dimanche 12 novembre, journée de renversement du réel : une «marche contre l’antisémitisme» avec les courants politiques les plus antisémites de l’histoire française, qui n’a servi qu’à soutenir Israël et se défouler sur les musulmans :


➡️ Un jeune homme passant à côté du cortège a crié «dégage Marine Le Pen». Une bande cagoulée et casquée de la Ligue de Défense Juive s’est jetée sur lui immédiatement. Il a été frappé au sol aux cris de «défoncez-le ce fils de pute», selon un journaliste de Libération.

➡️ Le même groupe a tabassé une personne ayant dit «Free Palestine» le long du cortège, et a scandé «Mélenchon salaud, les juifs auront ta peau».

➡️ C’est la seule marche «pour la République» dans laquelle une organisation suprémaciste et raciste s’adonne au lynchage de militants antiracistes et menace de mort un élu en toute impunité.

➡️ Les rares représentants de la gauche molle s’étant rendus à cette mascarade ont été insultés et hués alors que l’extrême droite était accueillie à bras ouverts.

➡️ Sur Twitter, Emmanuelle, une manifestante qui avait amené une pancarte mentionnant «je marche pour la paix, la tolérance, les enfants d’Israël et de Palestine» ou encore : «je marche contre l’antisémitisme, le racisme, les haineux, l’extrême droite» explique avoir été insultée et chassée de la manifestation.

➡️ La police a confisqué les pancartes «RN/Reconquête = antisémites» et repoussé des militant-es juifs et juives du collectif Golem, qui dénonçaient la présence de l’extrême droite.

➡️ Zemmour et sa clique ont pu dérouler leurs éléments de langage racistes et islamophobes, de même que certains manifestants, expliquant tranquillement à l’antenne qu’ils étaient là «contre l’islamisme» et soutenaient le Rassemblement National.

➡️ Les crapules de la République étaient en tête de manifestation : Sarkozy, Hollande et d’autres, chantant la Marseillaise.

➡️ La nuit tombée, la police a escorté un groupuscule pro israélien lié à la LDJ, qui chantait «tout le monde adore la police».

Ce que nous redoutions s’est confirmé. Il ne s’agissait aucunement d’une marche antiraciste ou contre l’antisémitisme, mais d’une grande célébration de l’alliance de la droite et de l’extrême droite contre la gauche et les arabes, et d’une capture du terme «République» pour neutraliser toute opposition.


Images : Luc Auffret, Arnaud César, Remy Buisine, chaînes d’infos.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

3 réflexions au sujet de « La marche contre la haine la plus haineuse de l’Histoire »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *