Colère des agriculteurs sur BFM : fascisme en continu


À chaque événement, fait divers ou mouvement social, les chaînes des milliardaires ne donnent la parole qu’à la droite et à l’extrême droite. Alors que des milliers d’agriculteurs réclament des rémunérations dignes et l’arrêt des accords de libre échange, BFM continue sur sa lancée. Trois exemples ces deux derniers jours :


Thibault Monteux, fasciste notoire

BFM offre une interview à un certain «Thibault» présenté comme «artisan et soutien des agriculteurs» sur un blocage autoroutier. Le jeune homme arbore un curieux logo sur son polo : une rune nordique, qui est en fait le logo d’une marque néo-nazie, Thor Steinar, interdite en Allemagne et prisée uniquement par les militants les plus radicaux de l’extrême droite. Ce gentil «soutien» se nomme Thibault Monteux, un individu ayant notamment milité dans le groupuscule fasciste dissout «Bastion Social» à Lyon, ou encore aperçu à la marche néo-nazie organisée en mai dernier à Paris, qui avait créé la polémique. Déjà interviewé précédemment par France TV, il expliquait : «Ce qui nous dérange, ce sont les extra-Européens qui viennent et qui quittent leurs terres. Ça, ça nous dérange».

Thierry Seneclauze, patron et cadre du RN

Interrogé sur BFM comme sur France Info et présenté comme «céréalier» : Thierry Seneclauze. Celui-ci est responsable dirigeant du Rassemblement National, ancien Conseiller Régional du FN, mais aussi grand propriétaire puisqu’il possède, en plus de ses activités en France, une société agricole en Roumanie. Cet homme contribue littéralement à la concurrence néolibérale avec des pays plus pauvres, une concurrence qui tue les paysans français. Lors du blocage de l’A7, il a posé avec des élus RN.

Emmanuel Ferrand, lobbyiste pour les pesticide et l’extrême droite

Invité en direct lors d’un débat en plateau sur BFM, Emmanuel Ferrand, présenté comme un simple «agriculteur». Il y déclare que «50% de pesticides en moins c’est comme enlever une touche sur deux sur un clavier» pour écrire. En réalité, Emmanuel Ferrand est à la fois un gros exploitant, membre de la FNSEA, et un lobbyiste des pesticides. Il est aussi un politicien de droite extrême, proche de Laurent Wauquiez. En tant que maire de sa commune, Emmanuel Ferrand avait décidé de mettre les enfants pauvres, dont les familles n’avaient pas les moyens de payer la cantine, au pain sec et à l’eau, c’est vous dire l’humanisme de cet homme. Viscéralement anti-écologiste, Emmanuel Ferrand est un patron de l’agro-industrie, certainement pas un petit paysan en difficulté.


Une fois, c’est peut-être une erreur. Deux fois, c’est une ligne éditoriale. Trois fois, c’est du militantisme visant à manipuler l’opinion. Il y a en France, de véritables paysans engagés contre le productivisme, engagés à gauche, qui eux n’ont jamais la parole.


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Une réflexion au sujet de « Colère des agriculteurs sur BFM : fascisme en continu »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *