Barbarie coloniale en images


Des nouvelles de l’armée la plus morale de l’univers



Une image vaut parfois mille mots. Ces images, prises et diffusées par des soldats israéliens, figureront peut être dans les livres d’histoire pour illustrer la barbarie au XXIème siècle :


En haut, un groupe de militaires de l’armée israélienne se prend en photo devant les décombres de Gaza. Ce selfie est un cliché monstrueux et en dit long sur l’état mental des troupes israéliennes. L’analyse d’images satellitaires révèle que les frappes de Tsahal contre l’enclave palestinienne sont plus intenses que les bombardements en Syrie, en Ukraine ou même lors de la Seconde Guerre mondiale. Le vice-président de la Commission européenne chargé de la haute représentation de l’Union pour la politique étrangère et la politique de sécurité, Josep Borrell, comparait La destruction de Gaza à la campagne de bombardement contre l’Allemagne nazie. En réalité, l’ampleur de l’anéantissement est encore plus élevé que sur les grandes villes du Reich rayées de la carte par les Alliés.

En bas plusieurs photographies montrent de jeunes soldats israéliens exhiber les sous-vêtements de femmes palestiniennes sur les réseaux sociaux. Un des militaires va même pousser le niveau de perversité à son étape maximale. On le voit assis, par terre, fusil d’assaut à la main, posé sous de la lingerie féminine dans une habitation abandonnée de la bande de Gaza. L’homme postera ensuite l’image sur un site de rencontre. Qu’est-il arrivé aux femmes palestiniennes dont les affaires sont exposées comme des trophées sexuels ? Sont-elles mortes ? Ont-elles été violées ? Et pourquoi diffuser fièrement une image aussi macabre, sinon parce que l’ont ressent de l’excitation à humilier et à détruire un peuple ? Ce criminel de guerre, misogyne et génocidaire, est franco-israélien : il se nomme Benjamin M. Répondra-t-il de ses actes face à la justice française ?

Des expertes mandatées par l’ONU ont exigé lundi une enquête après des accusations d’exécutions et de viols par les forces israéliennes contre des femmes et filles palestiniennes à Gaza et en Cisjordanie. Les féministes occidentales bourgeoises qui présentent les palestiniens comme des terroristes violeurs assoiffés de sang et l’État israélien comme une démocratie progressiste et égalitaire vont-elles dénoncer ces violences sexuelles coloniales ?


Cette série d’images résonne avec d’autres. Celle de la violence des Empires et du sadisme des régimes génocidaires. Le gouvernement israélien et son armée s’inscrivent historiquement dans la lignée des plus grands tortionnaires et criminels de masse.


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

4 réflexions au sujet de « Barbarie coloniale en images »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *