Révolte étudiante en Colombie


À Bogotá, capitale de la Colombie, les étudiant.e.s de la Universidad nacional sont en grève illimitée contre l’élection du nouveau recteur et pour réclamer plus de moyens humains et financiers pour l’université.


Le mouvement monte en puissance depuis plusieurs semaines. Des Assemblées Générales immenses ont lieu, soutenues par certains professeurs, des blocages sont organisés, des affrontements flamboyants ont lieu autour de l’université et un équipage de police a été pris pour cible le 4 avril, faisant beaucoup réagir dans le pays.

Au printemps 2021, le peuple colombien était massivement descendu dans la rue contre le gouvernement ultra-libéral et répressif du président Ivan Duque. Des mois d’émeutes très violemment réprimées avaient eu lieu, bouleversant l’histoire politique du pays.

Depuis ce printemps insurrectionnel la Colombie, qui était l’État d’Amérique Latine le plus à droite depuis des décennies, longtemps dirigé par un gang de narcopoliticiens, est passé à gauche avec un président nommé Petro, ancien guérillero.

Et les mouvements sociaux mettent sous pression le nouveau pouvoir pour arracher de réelles avancées.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *