Rassemblements : ne nous laissons pas terroriser

Lundi 8 avril en Normandie, le gouvernement a encore lancé une opération anti-terroriste contre le mouvement écologiste. 17 personnes ont été arrêtées au petit matin par des policiers d’élite cagoulés, qui sont venus les arrêter chez elles, avant d’être emmenées dans des cellules spéciales pour 4 jours. Le motif d’un tel déploiement de force ? L’envahissement d’un site d’une usine de béton Lafarge et quelques tags et dégradations.

Ces dernières années, des groupes néofascistes s’arment et revendiquent ouvertement de se préparer à la guerre civile, leurs alliés d’extrême droite sont tous les jours dans les médias, les lobbys des pesticides comme la FNSEA dévastent des préfecture. Mais l’État français choisit d’écraser le mouvement social et écologiste en déployant les moyens répressifs les plus extrêmes.

Une opération anti-terroriste avait déjà visé, au printemps dernier, d’autres personnes ayant visé l’entreprise Lafarge.

Rappelons que les véritables complices du terrorisme sont dans les cercles du pouvoir et à la tête de la firme Lafarge. En plus d’être une entreprise extrêmement polluante, elle a financé Daesh en Syrie, avec l’accord tacite de la DGSE et de l’État. L’entreprise a d’ailleurs été condamnée pour financement du terrorisme par la justice américaine en octobre 2022. L’inversion est totale.


Pour les 17 personnes interpellées et contre l’anti-terrorisme, des mobilisations ont lieu ce mardi 9 avril :


  • À Rouen, 18h, devant le Palais de Justice
  • À Caen, 18h, devant la Préfecture
  • À Nantes, 18h, devant la Préfecture
  • À Levallois-Perret, 18h, devant les locaux de la police anti-terroriste où sont détenu.e.s les camarades, au 84 Rue de Villiers.
Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « Rassemblements : ne nous laissons pas terroriser »

  1. Bonjour Contre Attaque, le rassemblement a Rouen en soutien au 17 personnes arrêtées par la sous direction anti-terroriste le 8 Avril 2024 à eu lieu à 18h devant le palais de “justice” et c’est terminé en cortège jusqu’à l’hôtel de police de Brisout de Barneville. À l’arrivée un cordon de flics pour nous accueillir mais cela n’a pas empêché les slogans, les prises paroles et pose de banderoles .
    Que celleux qui s’engagent dans la police sachent qu’en faisant ça iels se range derrière la violence et la delinquance d’une grande bourgeoisie aujourd’hui transformée en Mafia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *