Drame pour un drapeau palestinien : l’illustration d’un pays en chute libre


Ce mardi 28 mai, il a beaucoup été question du drapeau palestinien brandi au Parlement en France. Mais saviez vous que :


En haut : des députés italiens brandissent plusieurs drapeaux palestiniens au Parlement.
En bas : le drapeau palestinien flotte devant le Parlement irlandais.

Dans le Parlement italien aussi, tout un groupe de députés a agité, dans l’hémicycle, des drapeaux palestiniens. Vous savez, l’Italie, dont le gouvernement est dirigé par l’extrême droite Giorgia Meloni. Devinez quelle a été la sanction pour cette action ? Aucune. Y-a-t-il eu un psychodrame national ? Absolument pas.

La répression et la restriction de la liberté d’expression en France sont donc déjà plus implacables que dans l’Italie d’extrême droite. En octobre dernier, le gouvernement français était d’ailleurs le seul AU MONDE à interdire totalement toutes les manifestations pour la Palestine.

À l’époque, le Ministre italien des affaires étrangères, Antonio Tajani, issu du parti de Berlusconi et farouche soutien de l’État israélien, se disait choqué des restrictions de manifester chez nous : «La France fait ses propres choix, mais interdire les manifestations dans un pays démocratique quand ce ne sont pas des manifestations violentes ne me semble pas être juste, s’il n’y a pas d’indication que les manifestations pourraient dégénérer».

Ce 28 mai, le Parlement irlandais a lui aussi hissé un drapeau Palestinien devant son bâtiment, et cela de façon totalement officielle, sans polémique. L’Irlande est d’ailleurs en pointe depuis des années pour reconnaître les droits du peuple palestinien.

Et en France ? Non seulement le député Insoumis qui a brandi un drapeau palestinien au Parlement a été immédiatement sanctionné de la manière la plus dure possible sous les aboiements de la présidente de l’Assemblée, mais toute la journée les médias ont diffusé en boucle une propagande diffamatoire pour salir cette initiative. La député Macroniste Caroline Yadan a remporté la palme de l’ignominie en affirmant sur un plateau télé que ce drapeau palestinien illustrait la «nazification de l’extrême gauche». Oui, la «nazification».


Le niveau de putréfaction du régime politique français est le plus avancé d’Europe !


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

2 réflexions au sujet de « Drame pour un drapeau palestinien : l’illustration d’un pays en chute libre »

  1. Eh oui, voilà ce que ça donne le vote utile, le front républicain…
    Pendant qu’ils faisaient diversion avec le RN et le grand méchant loup Le Pen, un fasciste et sa bande sont rentrés par la fenêtre de la bergerie en la personne de Macron et ses disciples et tout ça avec 18% des voix…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *