Nancy : milice fasciste et policiers mains dans la mains


La scène résume parfaitement la situation politique ambiante en France : une milice fasciste armée agresse une manifestation de gauche, puis va se réfugier derrière la police, qui lui apporte son soutien.


Mardi 11 juin, dans la ville de Nancy, en Lorraine, environ 2500 personnes ont manifesté pour protester contre le Rassemblement National.

La Fédération Libertaire de Lorraine, qui était présente sur place et filmait la manifestation, explique : «dès le début plusieurs néonazis se sont approchés de notre rassemblement place Stanislas». Le cortège n’était parti que depuis une vingtaine de minutes. Le groupe d’extrême droite, armé de ceinturon, est allé jusqu’à bloquer l’avancée de la manifestation, comme le feraient des policiers en service !

«Une personne décide de passer malgré tous et reçoit un coup» explique la Fédération Libertaire de Lorraine, «le service d’ordre de la manifestation est intervenu et a mis en fuite le groupe de nazis».

Mais la police était postée seulement quelques mètres derrière la milice d’extrême droite. Elle voyait donc toute la scène, et supervisait même la situation. La preuve : les néo-nazis sont immédiatement partis se réfugier derrière la police, dans une parfaite entente et une parfaite coordination. Ils ont ensuite lancé une deuxième charge contre les manifestants de gauche, toujours en collaboration avec la police.

Nous avons ici, en images, une illustration claire et limpide du rôle des néo-nazis: celui de bras armé de la police et des patrons contre les luttes sociales.

Toujours à Nancy et au même endroit, le 26 avril 2023, lors de la venue Zemmour, des néo-nazis avaient chanté l’hymne de la collaboration : «Maréchal nous voilà». Pas d’arrestation pour apologie de génocide : la police les avait protégés et avaient tiré des grenades sur les antifascistes.


Qui peut encore nier que l’extrême droite contrôle déjà les principaux leviers de l’État ? Qui peut encore nier que la bourgeoisie au pouvoir a décidé de s’allier avec les fascistes ?


Images fournies par la Fédération Libertaire de Lorraine.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

2 réflexions au sujet de « Nancy : milice fasciste et policiers mains dans la mains »

  1. Bonjour Contre Attaque, les facsistes assermentés ou pas sont comme Macron, ils là et “bien là”… mais nous aussi

  2. Les mattraqueurs assermentés ou pas sont des simples d’esprits incapables d’étayer une réflexion sur le facsisme et sont juste des victimes de la grande bourgeoisie qui joue avec leur santé mentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *