Personne n’est illégal !


Demain samedi, 17 heures, Place Royale : rassemblement contre le racisme, en solidarité avec les réfugiés


https://www.facebook.com/events/1599429826986685/

Reliant jadis les peuples de ses différentes rives, la Méditerranée est aujourd’hui la douve funeste de la forteresse Europe. Près de 3000 personnes ont péri noyé depuis le début de l’année 2015. Tous les jours nous sommes les spectateurs du naufrage des vies humaines qui recherchent un refuge loin de leurs pays dévastés par les guerres, les dictatures sanguinaires ou la misère. A côté de ces cadavres flottants, nous voyons aussi des vies en restes, sur les bords de notre monde, dans les interstices des villes. Traqué-e-s et matraqué-e-s, enfermé-e-s dans les camps renaissants d’une Europe sans mémoire, ces réfugié-e-s sont les avatars que fermentent les rhétoriques politiques.

Nous ne pouvons plus détourner la tête alors que l’Union européenne et son bal de prédateurs qui nous gouvernent laissent s’échouer des vies que la détresse a poussé sur les chemins de l’exil. Nous ne pouvons plus ignorer que les idées xénophobes, racistes et les vieux relans de colonialisme envahissent les pensées et alimentent les discours politiques. Nous ne devons plus baisser la tête face à ces élu-e-s qui laissent des mineur-e-s isolé-e-s dans le dénuement et la solitude.

Parce que ces femmes, ces hommes, ces enfants qui meurent sur les plages sont les conséquences des politiques internationales des États européens et des prédations des grandes entreprises, nous devons montrer notre détermination à ne plus laisser faire.

En échos à l’initiative lancée par le collectif Pas en notre nom pour un rassemblement ce samedi à Paris, rassemblons nous massivement. Ce rassemblement en soutien à tou-te-s les exilé-e-s est un message à celles et ceux qui nous gouvernent et un témoignage de la solidarité entre les peuples. Nous ne sommes pas complices et nous lutterons pour que cela change.

Nul n’est illégal !!

Solidarité avec tou-te-s exilé-e-s !!

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.