đź“ş Ă€ LA TÉLÉVISION, L’EXTRĂŠME DROITE FACE Ă€ L’EXTRĂŠME DROITE

➡️ Hier soir, Ă  une heure de grande Ă©coute, une chaine de service public a offert une longue tribune Ă  GĂ©rald Darmanin et Marine Le Pen, un ministre de l’IntĂ©rieur anciennement proche d’un groupe pĂ©tainiste et l’hĂ©ritière d’un parti nĂ©o-fasciste. L’extrĂŞme droite avec l’extrĂŞme droite. En pleine crise sociale et sanitaire, ces deux personnes ont pu Ă©changer sur leurs obsessions communes : les femmes voilĂ©es, le droit du sang, les quartiers populaires.

➡️ Toutes les « digues » et les « barrages », mĂŞme purement rhĂ©toriques, ont disparu depuis longtemps. Marine Le Pen a brandi le livre islamophobe du ministre de l’IntĂ©rieur sur l’Islam en claironnant : « Ce livre, j’aurais pu le signer ». Plus tard, Darmanin osait mĂŞme : « Vous ĂŞtes plus molle que nous pouvons l’être ». Marine Le Pen s’est mĂŞme payĂ© le luxe de qualifier le gouvernement de « liberticide » tellement il va loin dans la destruction des libertĂ©s et l’Etat policier. Vertigineux.

➡️ En fait de dĂ©bat, il s’agissait d’un Ă©change d’amabilitĂ©s et de vues partagĂ©es, avec des sourires et des politesses, avec des « mais moi ça me va très bien, Monsieur Darmanin » ou des « on peut ĂŞtre d’accord, Madame Le Pen ». Absolument tout est fait pour imposer un duel entre ces deux forces d’extrĂŞme droite en 2022. C’est Ă©crit, annoncĂ©, voulu par le gouvernement. Le ministre a d’ailleurs longuement installĂ© cette idĂ©e en conseillant Le Pen : « si vous ĂŞtes prĂ©sidente de la RĂ©publique » ou « il faut travailler pour le prochain dĂ©bat prĂ©sidentiel ». Après le dĂ©bat, un commentateur mĂ©diatique en rajoutait : « la patronne du RN a fait de redoutables progrès depuis 2017. Sa prĂ©sidentialisation est spectaculaire ». Pendant ce temps, Macron impose en pleine crise sociale des dĂ©bats sur les musulmans, la polygamie ou les piscines …

➡️ AmabilitĂ©s, Ă©change de conseils, Darmanin qui se revendique plus « dur » que Le Pen. L’extrĂŞme droite est au pouvoir, et compte bien s’y maintenir, sur fond de RĂ©gime d’exception. Un climat nĂ©o-fasciste s’enracine en France, souhaitĂ© par les hautes sphères politiques et mĂ©diatiques. Il est urgent et vital de dĂ©velopper des mĂ©dias indĂ©pendants puissants et des groupes prĂŞts Ă  s’opposer Ă  l’obscuritĂ© qui avance.