POLICE + FASCISTES = ❤


Scènes vues à Paris ce samedi 20 février :


  • Une manifestation d’extrême droite autorisée, une manifestation contre le fascisme interdite, nassée, réprimée et empêchée par un énorme dispositif policier
  • Des identitaires agressifs systématiquement protégés par les forces de l’ordre
  • Un identitaire crache sur des manifestants : c’est un antifasciste qui est embarqué !
  • Le Gilet Jaune Jérôme Rodrigues venu manifester contre les identitaires arrêté préventivement
  • Des leaders identitaires escortés par des gendarmes jusqu’à leurs voitures
  • Un cordon de flics surarmés pour protéger les identitaires qui hurlent «on est chez nous !», «on n’entend plus chanter Clément Méric», et autres horreurs.
  • Des fascistes tabassent une personne seule au sol : la police laisse partir tranquillement les fascistes

Ce qui se passe n’a pas besoin d’analyse. Les autorités françaises font le pari du néo-fascisme, le pouvoir s’affiche main dans la main avec l’extrême droite. Et la milice de Macron se confond totalement avec les milices identitaires. Réagissons.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.