Macron : où sont passés les millions ?


Une enquête révèle que les employés de la banque Rothschild où travaillait Macron, pouvaient recevoir des rémunérations dans des paradis fiscaux avec l’accord du ministère de l’économie


En 2014, Macron est un illustre inconnu, propulsé Ministre de l’économie par le Président Hollande. Comme le veut la règle, il doit déclarer son patrimoine à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. À l’époque, l’ancien banquier ne déclare que 156 000 euros de patrimoine alors qu’il sort de chez Rothschild et que l’intéressé reconnaît lui-même avoir perçu près de 3 millions d’euros entre 2009 et 2013. Lors des élections 2017, le candidat Macron déclare 309 000 euros de patrimoine, ce qui en fait officiellement l’un des candidats les plus «pauvres».

Peu de gens s’interrogent sur cette étrange déclaration. Et en 2022 ? Le président candidat déclare 500 000 euros. Sans même parler de la fortune qu’il avait auparavant, le Président aurait dépensé près d’un million d’euros – les indemnités que touche un chef d’État en France – durant son mandat alors qu’il a été nourri, logé, transporté gratuitement pendant 5 ans. Le foutage de gueule saute déjà aux yeux.

Mais selon une enquête parue cette semaine, Macron pourrait avoir perçu bien plus que 3 millions d’euros chez Rothschild. Une source anonyme affirme que la banque Rothschild avait coutume de verser une part importante de ses rémunération sur des structures opaques dans des paradis fiscaux. Les journalistes expliquent que Macron a eu un rôle clé dans une énorme transaction : le rachat de la branche nutrition infantile de Pfizer par Nestlé pour plus de 9 milliards d’euros.

Selon leurs investigations auprès de professionnels du secteur : «d’après les chiffres qui circulent dans les banques d’affaires, pour une acquisition comme celle-ci, la banque qui l’a menée touche entre 0,5 et 1,5 % du montant du deal. Rothschild aurait donc touché entre 45 et 135 millions d’euros. Ensuite, la question c’est combien gagnent les différents associés de la banque. Or, Emmanuel Macron était en première ligne. nos sources estiment qu’il aurait très probablement touché entre 5 et 10 millions.»

Alors où serait passée cette somme colossale ? Les journalistes ont interrogé une source chez Rotschild, qui leur a révélé que la banque franco-britannique a «conclu des arrangements avec Bercy dans les années 2000 pour que les honoraires de ses associés gérants ne soient pas forcément fiscalisés en France». Cette source dit que chez Rothschild, une «partie importante» des salaires est «versée à l’étranger, dans des trusts qui ne sont même pas au nom des associés gérants ou de la banque.»

Avec le scandale McKinsey, la «disparition» de millions d’euros du patrimoine officiel d’un président candidat à sa propre succession devrait occuper toute l’actualité. Comment des mensonges aussi éhontés peuvent-ils être laissés sans réponse ? Pourquoi le ministre de l’économie Bruno Le Maire ne s’explique pas sur le deal passé entre Rotschild et Bercy, qui s’apparente à de l’évasion fiscale organisée ?


Le documentaire de «Off investigation» : https://youtu.be/qM3g-E4o24k

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don