🇨🇵 «PAYS RÉEL», «NATION ORGANIQUE», «GRAND SOLDAT» : MACRON EST-IL PÉTAINISTE ?


8 ans de clins d’œil et de soutien Ă  l’extrĂŞme droite française


«Il y a 80 ans, les collaborationnistes du rĂ©gime de Vichy ont organisĂ© la rafle du Vel d’Hiv. Ne pas oublier ces crimes, aujourd’hui plus que jamais, avec un prĂ©sident de la RĂ©publique qui rend honneur Ă  PĂ©tain et 89 dĂ©putĂ©s RN». VoilĂ  le message publiĂ© par la dĂ©putĂ©e Insoumise Mathilde Panot le jour de la commĂ©moration de la rafle antisĂ©mite du Vel d’Hiv, organisĂ©e par la police française en 1942. Ces deux phrases, factuelles, ont provoquĂ© une polĂ©mique dĂ©lirante de la part des membres du gouvernement. La dĂ©putĂ©e a Ă©tĂ© insultĂ©e, accusĂ©e de «rĂ©visionnisme» et mĂŞme appelĂ©e Ă  dĂ©missionner. Alors, Macron est-il pĂ©tainiste ? Le prĂ©sident tente-t-il de rĂ©habiliter une forme de nĂ©o-pĂ©tainisme en France ? ÉlĂ©ments de rĂ©ponse :

➡️ 2015, Emmanuel Macron vient d’ĂŞtre nommĂ© ministre de l’Ă©conomie. Le 8 mai, il se rend Ă  OrlĂ©ans pour cĂ©lĂ©brer Jeanne d’Arc, symbole traditionnel de l’extrĂŞme droite. Il estime devant les mĂ©dias qu’il «nous manque un Roi».

Financez Contre Attaque

Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d’exister, votre soutien est vital. Vous pouvez nous faire un don en cliquant sur les homards

➡️ 2017, le candidat financé par les lobbys et soutenu par les médias lance son mouvement : «En Marche». Ce nom interpelle. Le Régime de Vichy avait nommé ses reportages de propagande «La France en Marche». Durant toute la campagne, Macron utilise régulièrement la formule «ni droite ni gauche», qui a été pendant plusieurs décennies un slogan phare du Front National.

➡️ Septembre 2018 : Ă  peine arrivĂ© au pouvoir, Macron fait voter la «loi asile immigration» avec le soutien de l’extrĂŞme droite. «Jamais un gouvernement n’était allĂ© aussi loin» Ă©crit alors le journal Le Monde.

➡️ Janvier 2018 : «France is back», «la France est de retour» rĂ©pète Emmanuel Macron au forum de Davos, clin d’œil appuyĂ© Ă  l’extrĂŞme droite amĂ©ricaine.

➡️ Novembre 2018 : Emmanuel Macron dĂ©clare, pour les 100 ans de la fin de la Première Guerre Mondiale, que «PĂ©tain Ă©tait un grand soldat». Pour rappel, Philippe PĂ©tain a d’abord Ă©tĂ© antidreyfusard Ă  la fin du 19ème siècle, il a fait fusiller des soldats pour l’exemple pendant la guerre, puis bombardĂ© la population marocaine au gaz moutarde dans les annĂ©es 1920, avec un autre militaire et futur dictateur : le GĂ©nĂ©ral Franco. PĂ©tain a ensuite instaurĂ© une dictature nationaliste en France, collaborĂ© avec Hitler et les nazis, et appliquĂ© une politique antisĂ©mite qui a conduit des dizaines de milliers de juifs et juives Ă  la mort. PĂ©tain et sa police ont aussi le sang de milliers de rĂ©sistant-es sur les mains. PĂ©tain est le seul chef d’État français Ă  avoir Ă©tĂ© frappĂ© d’indignitĂ© nationale. Avec cette dĂ©claration, Macron reprend Ă  son compte tout l’imaginaire et la propagande nĂ©ofasciste qui insiste sur les «qualitĂ©s» militaire de PĂ©tain pour mieux le rĂ©habiliter.

➡️ 21 aoĂ»t 2019 : Ă  deux reprises Macron affirme que «l’État profond» l’empĂŞcherait de se rapprocher de Poutine. Le prĂ©sident reprend littĂ©ralement le concept brandi par Donald Trump au mĂŞme moment.

➡️ Octobre 2019 : Macron invite dans son avion privĂ© le magazine d’extrĂŞme droite Valeurs Actuelles et lui offre une interview exclusive, en tenant des propos rĂ©actionnaires.

➡️ Décembre 2019 : Elie Hatem, figure du militantisme royaliste et notoirement antisémite, fait des selfie avec le couple Macron, tout sourire, à l’Élysée.

➡️ FĂ©vrier 2020 : lors d’une rencontre Ă  l’ÉlysĂ©e, Macron Ă©voque le «pays lĂ©gal» et le «pays rĂ©el». Il s’agit d’un concept du dirigeant de l’Action Française, Charles Maurras. Un idĂ©ologue violemment antisĂ©mite, royaliste et pĂ©tainiste.

➡️ Mai 2020 : Macron appelle le polĂ©miste pĂ©tainiste Zemmour pendant 45 minutes pour lui tĂ©moigner son «soutien», après que quelqu’un lui ait criĂ© dessus dans la rue. Il commande alors Ă  celui qui sera candidat de l’extrĂŞme droite radicale une note sur l’immigration.

➡️ Mai 2020 : Emmanuel Macron surprend en utilisant l’expression «enfourcher le tigre». Il s’agit d’un clin d’œil au fasciste italien Julius Evola, auteur du livre «Chevaucher le tigre». Cet ouvrage est une rĂ©fĂ©rence connue pour l’extrĂŞme droite mystique.

➡️ FĂ©vrier 2021 : le ministre de Macron GĂ©rald Darmanin trouve Marine Le Pen «trop molle» lors d’un dĂ©bat tĂ©lĂ©.

➡️ Juillet 2021 : Emmanuel Macron, prĂ©tendu garant de la «laĂŻcité», se rend dans un sanctuaire catholique de Lourdes, cĂ©lèbre pour un «miracle» religieux : la vierge Marie serait apparue Ă  une jeune croyante. Aucun chef d’État français n’Ă©tait allĂ© dans ce lieu religieux depuis le MarĂ©chal PĂ©tain : le RĂ©gime de Vichy exaltait alors une France chrĂ©tienne et rĂ©actionnaire.

➡️ AoĂ»t 2021 : Macron impose la «loi sĂ©paratisme», une batterie de mesures violemment islamophobes, autoritaires et rĂ©pressives, saluĂ©es par l’extrĂŞme droite. Peu après, cette loi est utilisĂ©e pour dissoudre des associations musulmanes et militantes de gauche.

➡️ Avril 2022 : Joseph Estoup, ancien putschiste d’extrĂŞme droite durant la guerre d’AlgĂ©rie, est fait commandeur de LĂ©gion d’Honneur, avec l’approbation du gouvernement Macron.

➡️ Aucun symbole n’est anodin : Macron a cĂ©lĂ©brĂ© sa victoire de 2017 au Louvre, fĂŞtĂ© son anniversaire au château de Chambord, et reçu plusieurs fois des patrons et des prĂ©sidents Ă  Versailles. Des choix de lieux monarchiques.

➡️ Juin 2022 : le groupe LREM au Parlement Ă©lit deux vice-prĂ©sidents d’extrĂŞme droite. Pour la première fois de la 5eme rĂ©publique, l’extrĂŞme droite va prĂ©sider les dĂ©bats.

➡️ Juin 2022 : la première séance du mandat a eu lieu à l’Assemblée, et c’est un député du Rassemblement National qui fait le discours d’inauguration, en rendant hommage à l’Algérie française. Les députés macronistes applaudissent sans vergogne.

➡️ 14 juillet 2022 : Macron dĂ©crit la France en utilisant le concept de «nation organique». C’est littĂ©ralement un concept fasciste, une idĂ©e forte qu’on retrouve notamment chez Mussolini et Hitler.

➡️ 16 juillet 2022 : des dĂ©putĂ©s du RN, parti fondĂ© par des collaborationnistes et des nĂ©o-nazis, sont invitĂ©s par l’ÉlysĂ©e Ă  commĂ©morer la Rafle du Vel d’Hiv.

Macron est-il pĂ©tainiste ? Son parcours, ses choix et ses dĂ©clarations semblent le dĂ©montrer. Est-il sincèrement convaincu des vertus du rĂ©gime de Vichy ? Est-ce purement stratĂ©gique ? Difficile Ă  dire. Une chose est sĂ»re : Macron est un bourgeois radicalisĂ© qui installe un rĂ©gime hybride basĂ© sur une une coalition avec l’extrĂŞme droite. Il organise depuis des annĂ©es une confusion brutale visant Ă  rĂ©habiliter une forme renouvelĂ©e du fascisme.