Comment Macron recycle ses déchets ?


En ces temps de crise écologique, nous sommes invités à adopter les bons gestes éco-responsables.
Macron a déjà commencé : il recycle efficacement ses déchets.
Mais cela coûte extrêmement cher en argent public.
Quelques exemples :


♻️ Jean Castex

Ancien Premier Ministre, celui qui était qualifié de «quasi-Saint de la politique, tout entier dévoué à servir l’État» par le journal Le Monde a obtenu pas moins de 4 postes bien payés. Il est propulsé à la Cour des Comptes, mais aussi au service des infrastructures de transports et dans une instance de «lutte contre l’exclusion». Non, ce n’est pas une blague. Pour compléter tout cela, il sera également consultant pour l’entreprise privée Idverde, qu’il «accompagnera de manière très ponctuelle» pour donner des conseils dans la «végétalisation des espaces urbains». Castex est un spécialiste de l’urbanisme et de la végétation, c’est connu. L’ancien Premier Ministre touchera ainsi facilement plus de 20000 € par mois.

♻️ Agnès Buzyn

Ancienne Ministre de la Santé, mise en examen fin 2021 pour «mise en danger de la vie d’autrui» pour sa mauvaise gestion de la pandémie, elle a d’abord bénéficié d’une nomination très discutable à l’OMS. Elle est maintenant conseillère à la Cour des comptes, un petit recasage sympa à 9000 € par mois

♻️ Emmanuelle Wargon

Ancienne Ministre du logement, elle est propulsée à la tête de la Commission de régulation de l’énergie, instance chargée d’assurer le bon fonctionnement des marchés du gaz et de l’électricité. Une nomination très contestée par les parlementaires, car elle n’a pas les compétences requises pour un poste aussi stratégique.

♻️ Jean-Michel Blanquer

Le béluga qui a humilié les enseignants pendant 5 ans n’est plus Ministre de l’Éducation et n’a même pas réussi à se qualifier aux législatives. Pas grave, sur demande des autorités, l’Université d’Assas lui a créé un confortable poste sur mesure. À l’heure où les postes de prof de fac sont quasiment impossibles à obtenir même pour des docteurs très qualifiés et que les universités manquent de moyens, c’est un crachat de plus à tout le corps enseignant et aux vacataires précaires de l’Université.

♻️ Didier Lallement

Après avoir exécuté les basses besognes de Macron en tant que Préfet de Paris, il devait tranquillement rejoindre l’Autorité de régulation des transports. Un job à la cool, payé 148000 € par an avec une voiture de fonction. Finalement, le président du Sénat s’est opposé à la nomination, critiquant les méthodes de Lallement. Macron devra lui trouver autre chose.

♻️ Copinage à tout va

Enfin, l’ancienne députée LREM Anne-Laure Cattelot devient numéro 2 du cabinet de lobbying Rivington. Un cas d’école de la technique du tremplin : assurer des responsabilités publiques pour se projeter dans des postes privés grassement rémunérés pour les possibilités de copinage que cela entraîne.


Ce gouvernement est décidément expert en recyclage !

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « Comment Macron recycle ses déchets ? »

Les commentaires sont fermés.