?? Police partout, critique nulle part ?


Peut-on encore émettre un avis critique sur les forces de l’ordre en France ? Énoncer publiquement le caractère systémique des violences et du racisme de la police ? Caricaturer ou se moquer des flics sans être menacé de poursuites judiciaires ? Les syndicats policiers et leurs agents, ainsi que les plus hautes autorités de L’État, semblent vouloir interdire l’expression de toute colère envers ces voyous en uniforme. La police est un État dans l’État. Tour d’horizon :


➡️ Saint-Étienne

Mercredi 14 décembre, une journée “ludique” organisée par RAID aventure et encadrée par des policiers bénévoles avait lieu dans le quartier de la Rivière. En d’autres termes, il s’agit d’une opération de communication et de propagande militarisée en plein cœur d’un quartier populaire : “initiation aux techniques de maîtrise des individus, démonstration du savoir-faire des forces de sécurité, stand de présentation et de recrutement de la police nationale, promotion de la citoyenneté et des valeurs de la République.” Tout un programme ! Pour contrer cette opération contre-insurrectionnelle, 5 militant-es de la CNT jeunes 42 décidaient d’apposer trois banderoles dénonçant les violences policières sur des ponts à proximité de l’événement. On pouvait y lire “La police tue, ne légitimons pas leur violence, ACAB”, “Non à la militarisation de la jeunesse, tout le monde déteste la police”, ” La police mutile, assassine, ACAB”. Peu après avoir déployée les banderoles, les 5 personnes seront contrôlées et arrêtées, placées immédiatement en garde à vue et l’affaire transmise au parquet de Saint-Etienne. Les militant-es sont menacé-es de poursuites pour “outrage en réunion”.

➡️ Lyon

Le 7 septembre dernier dans le quartier populaire de la Guillotière occupé par les forces de l’ordre, peu avant la visite du ministre de l’intérieur, plusieurs antifascistes collent des affiches de policiers grimés en membres du Ku Klux Klan avec le message “la police tue”. 3 colleurs sont interpellés. Le Groupe Antifa Lyon, alors visé par une procédure de dissolution depuis suspendue par le Conseil d’État, dénoncent le harcèlement policier à leur encontre : “Depuis septembre, certains-es militant-es ont fait plus de 7 GAV abusives, sortant sans aucunes convocations. Les collages d’affiches sont devenus l’un des motifs de prédilection de mise en GAV, on parle donc de plusieurs heures en cellule pour une affiche collée…” Une forme de harcèlement policier sans aucun contrôle de la justice, puisque les faits reprochés ne donnent lieu à aucune procédure.

➡️ Octobre 2021

Philippe Poutou estimait sur France Info que la police tuait. Le futur candidat à la présidentielle investi par le NPA avait déclaré dans le Tarn, “la police tue, évidemment, la police tue”. Des propos qu’il avait réitérés le lendemain sur BFMTV, précisant que c’était “une réalité”. Gérald Darmanin avait immédiatement réagi et déposé plainte. Une Enquête pour “injure publique envers une administration publique” avait été ouverte.

➡️ Nantes, Juillet 2021

Une grande campagne publicitaire de recrutement de la Police Nationale avec l’inscription «Protéger, le plus beau des métiers» est lancée par le Ministère de l’intérieur. Nantes Révoltée publiait un détournement parodique de cette campagne, montrant des agents en action, en train de réprimer, avec d’autres slogans : «mutiler le plus beau des métiers», «gazer, le plus beau des métiers», etc… Quelques heures plus tard, le syndicat policier d’extrême droite Alliance attaquait notre média, exigeant que Gérald Darmanin fasse «retirer ces publications» et poursuive en justice Nantes Révoltée en menaçant : «nul ne peut insulter la Police Nationale en toute impunité». Le jeudi 29 juillet, le Préfet de Nantes Didier Martin avait «saisi la justice suite aux montages», estimant que ces «clichés sortis de leur contexte sont inacceptables» car ils «discréditent» la Police. Nous attendons toujours les suites de cette attaque, qui avait inspiré des collages un peu partout en France pour nous soutenir. Vous pouvez retrouver les affiches d’origine ici : https://contre-attaque.net/2021/07/28/la-police-nationale-recrute/

➡️ Réagir

Aujourd’hui se moquer de la police, dénoncer des faits factuellement vrais – oui, la police tue et mutile chaque année plusieurs dizaines de personnes en toute impunité -, évoquer comment s’est structurée historiquement la police moderne en France entre répression des populations colonisées et régime de collaboration vichyste, ou simplement mettre en lumière son rôle répressif, tout cela vous expose à des tentatives de bâillonnement. Cependant il serait dommage de nous laisser museler par ces brutes en uniforme et des procureurs à leur solde. Multiplions les campagnes d’affichages, les fresques et les messages sur la barbarie policière ! Partageons nos visuels ! Collons et apposons nos slogans critiques de la police partout !

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don