🔥 Feu chez les CRS


Un incendie s’est dĂ©clarĂ©, ce vendredi vers 4h30 du matin, dans un hĂ´tel Ă  Nantes. 78 CRS d’une compagnie en dĂ©placement qui logeaient Ă  l’hĂ´tel ont dĂ» ĂŞtre Ă©vacuĂ©s. Heureusement, personne n’a Ă©tĂ© sĂ©rieusement blessĂ©.


Titre du Figaro : "Nantes : un hôtel prend feu, 140 personnes évacuées donc près de 80 CRS qui y logeaient"
QUI A ENCORE JOUÉ AVEC LES GRENADES ?

Cette anecdote rappelle que le dĂ©ploiement policier en France coĂ»te une petite fortune. Chaque CRS touche une “indemnitĂ© journalière d’absence temporaire” – IJAT – de 40 euros par jour lorsqu’il se dĂ©place en-dehors de sa caserne. Si des CRS de Bordeaux sont envoyĂ©s et logĂ©s Ă  Nantes pendant un week-end, alors ils touchent leur salaire, la prime de 40 euros et des heures supplĂ©mentaires, puisqu’ils sont dĂ©ployĂ©s un jour de week-end.

LibĂ©ration calculait que pour un samedi de dĂ©placement sur une manifestation ou un match, un CRS touchait 150 euros d’heures sup’ auxquelles s’ajoutent les 40 euros d’IJAT, soit 190 euros en plus de son salaire. Un salaire de CRS dĂ©butant se situera entre 2092 et 2732 euros nets par mois, et bien plus en fin de carrière.

Il faut ajouter Ă  cela les frais d’hĂ´tel. Dans l’Ă©tablissement concernĂ© Ă  Nantes, autour d’une centaine d’euros par chambre. Une seule compagnie en dĂ©placement, c’est donc plus de 20.000€ de frais annexes, en plus des salaires, de l’essence et des grenades. La sobriĂ©tĂ© attendra.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.