Israël déchaîne les enfers

Les dirigeants fascistes d’Israël avaient promis l’enfer à Gaza, ils sont en train de le réaliser. Dans une obscurité totale, après 3 semaines d’état de siège et de massacres, un déluge de feu s’abat sur Gaza ce vendredi soir. Internet et les télécommunications ont été coupés. Les derniers messages d’observateurs évoquent des dizaines d’avions de guerre bombardant le petit territoire. Les rares images montraient des explosions énormes et simultanées sur les zones habitées.

Le Croissant-Rouge palestinien – réseau humanitaire équivalent de la Croix Rouge – annonce avoir «perdu le contact avec son centre opérationnel et toutes [ses] équipes à cause de la coupure des communications hertziennes et cellulaires et d’Internet par les autorités israéliennes» et ajoute : «Nous sommes inquiets pour la sécurité de nos équipes».

Wael Al-Dahdouh, le journaliste d’Al Jazira dont deux enfants et la femme ont été tués dans les bombardements écrivait juste avant la coupure : « Nous n’allons pas bien, des morceaux de corps sont partout, les missiles visent tout le monde et les bombardements ne s’arrêtent pas un seul instant».

«À la suite des opérations offensives que nous avons menées lors des derniers jours, les forces terrestres étendent leurs activités ce soir. L’armée israélienne opère de manière intensive dans tous les domaines pour atteindre les objectifs de la guerre» confirme l’État israélien.

Depuis le 7 octobre à Gaza, au moins 7300 civils dont 3000 enfants ont été tués par les bombardements. Plus de 200 établissements scolaires ont été endommagés – 40% du total existant. 57 employés de l’ONU ont été tués. Un tiers des hôpitaux est mis hors service par les bombardements et le blocus israélien. Des dizaines de ressortissants français sont coincés dans Gaza et abandonnés par la diplomatie.

Des émeutes sont en cours à Naplouse, en Cisjordanie.

Le sentiment d’impuissance face à ce massacre annoncé est terrible. Une opération de nettoyage ethnique est en cours avec l’accord et la complicité de nos gouvernants qui sont allés jusqu’à interdire toute expression de solidarité.

L’armée Israélienne a déjà tué 7 habitants de Gaza pour chaque victime Israélienne, et ce soir l’ambassadeur d’Israël est invité en direct sur un plateau de la télévision française pour commenter avec gourmandise le massacre en cours, en disant tranquillement “c’est ce qu’on attend depuis 21 jours”, avec les images d’explosions en fond visuel. Voir le représentant d’un État se féliciter des crimes de guerre de son pays retransmis en temps réel est probablement inédit dans l’obscénité et l’horreur. Voilà à quoi ressemble l’extrême droite au pouvoir.


27 octobre 2023 : jour de honte et de sang. L’histoire nous jugera tous.


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *