L’empire Drahi finance l’armée israélienne et diffuse sa propagande de guerre

Patrick Drahi est milliardaire et 11ème fortune de France. L’homme d’affaires possède des villas aux quatre coins du monde, jet privé et yacht. Il est surtout propriétaire d’un empire dans les médias et les télécommunications. Il possède BFM, RMC mais aussi la chaîne de propagande israélienne I24, l’Express ou encore SFR. Un empire à crédit, puisque le milliardaire s’est endetté à hauteur de 60 milliards d’euros pour acquérir la firme de téléphonie. Une fortune également gagnée sur la souffrance des travailleurs : en novembre 2015, il déclarait devant des analystes américains : «Je n’aime pas payer des salaires, je paie le moins possible».

Patrick Drahi est un soutien inconditionnel de l’État israélien qui opprime et massacre les Palestiniens. Il s’est engagé à verser 7,7 millions de dollars au gouvernement israélien pour financer la construction d’un «centre de remise en forme» destiné à ses soldats. Le projet sera installé sur la base navale militaire d’Haïfa.

«Cette base abrite des éléments importants tels que des sous-marins et des bateaux lance-missiles, entre autres navires. À mesure que la flotte et les opérations se développeront dans les années à venir, cette installation offrira également des hébergements fabuleux et des espaces de loisirs aux soldats», explique le site de la fondation Patrick et Lina Drahi.

Pour financer ce projet, le milliardaire bénéficie d’un montage fiscal suisse qui s’applique aux personnes morales «qui poursuivent des buts de service public ou de pure utilité publique» et ont ainsi des réductions d’impôts. À priori, le bien être des soldats israéliens n’est pourtant d’aucune utilité publique pour l’État Suisse.

Combien de montages fiscaux du même type en France profitent à l’armée israélienne et coûtent de l’argent à l’État français ? Dans tous les cas, Drahi est un évadé fiscal qui fait des affaires en France mais déclare son argent en Suisse.

Le plus gros problème reste l’empire médiatique de Drahi. Fervent soutien du gouvernement israélien, il diffuse sur la chaîne I24 une propagande brutale, raciste et génocidaire. C’est sur I24 qu’on entend régulièrement des appels à «raser Gaza», des propos haineux de sionistes radicaux et des fake news en faveur d’Israël. En particulier l’affaire des «40 bébés décapités», inventés par un journaliste d’I24 et qui ont fait le tour du monde, entre autres gros mensonges de guerre. En 2022, l’État français avait fait fermer la chaîne RT à cause de ses financements russes, car elle posait un problème d’objectivité dans le cadre de la guerre en Ukraine. I24 est un canal, en français, de propagande haineuse au service d’une armée qui commet actuellement des massacres de masse. Pourtant, elle ne reçoit aucune sanction.

Mais I24 n’est qu’un détail comparé à un média de masse comme BFM. La chaîne, qui est farouchement pro-Macron et violemment hostile aux contestations sociales, relaie déjà à longueur d’année la désinformation policière. Elle s’est mise intégralement au service de la propagande israélienne. Depuis le 7 octobre, c’est la voix de Netanyahou qui parle tous les jours, en permanence, dans les foyers français. C’est simple, plusieurs fois par jours des communicants de l’armée israélienne en uniforme déroulent leurs mensonges sans aucune contradiction, aucun historien n’a été convié pour expliquer les origines du conflit en 6 semaines de bombardements, quant à la voix des palestiniens, elle n’existe tout simplement pas. BFM avait aussi réussi l’exploit de faire passer en direct un responsable de la communication de Tsahal en le présentant comme un simple père de famille israélien. Intox absolue.

Dans le cadre de cette propagande, grossière mais efficace, la gauche est évidemment traînée dans la boue. Sur BFM, la France Insoumise a subi les pires diffamations depuis le 7 octobre. Ce qui pose un grave problème démocratique : une chaîne contrôlée par un milliardaire pro-Netanyahou met tous ses moyens contre le seul parti d’opposition : un mouvement de gauche qui a réalisé 22% des voix aux dernières élections, mais qui ne peut pas répondre. En parallèle l’extrême droite est, elle, quotidiennement sur les plateaux de BFM. Il s’agit d’une opération de déstabilisation politique à l’échelle d’un pays. Les Drahi ou Bolloré intoxiquent l’esprit de millions de personnes et créent les conditions du pire.

La semaine dernière l’Express, lui aussi contrôlé par Drahi via Altice, titrait «Mélenchon, le désastre» pour son soutien au peuple palestinien. Cet hebdomadaire de droite est également un canal de propagande au service de l’empire, dont les couvertures sont affichées partout dans les grandes villes. De même que Libération, longtemps contrôlé par l’homme d’affaires.

Puisque le gouvernement français laisse agir un milliardaire qui finance littéralement une armée responsable de crimes contre l’humanité et qui diffuse à grande échelle sa propagande de guerre, il ne tient qu’à nous de le boycotter. Ne regardez pas BFM, résiliez vos contrats SFR, faites connaître ce scandale…


Retrouvez l’enquête de Blast : https://www.blast-info.fr/articles/2023/les-drahi-mecenes-de-larmee-israelienne-5FAKV4emSGml7DqCYCf9XA

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

8 réflexions au sujet de « L’empire Drahi finance l’armée israélienne et diffuse sa propagande de guerre »

  1. Il va falloir également retirer l’argent des livrets À et des LDD (pour ceux et celles qui en possèdent), parce qu’ils vont servir à la défense des l’année 2024, c’est à dire aux crimes de cette économie mondiale destructrice. Toute cette mafia economique part du principe que ses objectifs sont incompatibles avec le fait de gagner de l’argent en apportant des bénéfices sociaux et environnementaux. BfmTv comme les Multinationales (Mac Donald, Carrefour, ect), apporte un soutien inconditionnel a l’armée Israélienne qui massacre le peuple Palestinien et ses enfants. Pour les multinationales et toute cette mafia économique tentaculaire qu’elles devellopent à travers les États ( militarisés à l’extreme) et les banques,le massacre des populations et de la planete , c’est une solution pour éviter le sacrifice de leurs intérêts et celui de leurs actionnaires. Cette économie mafieuse n’a qu’un objectif, c’est celui d’éponger sa soif de pouvoir et d’argent qu’elle obtient par la destruction des peuples et de la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *