«Je l’ai vu à la télé» : l’argument n°1 du vote d’extrême droite

Il y a les problèmes avérés, tangibles, que nous pouvons constater et qui nous concernent : le prix de la nourriture qui explose, le creusement des inégalités, la disparition des services publics, les patrons qui nous marchent dessus, les gouvernants qui nous méprisent, nos proches qui ont des accidents du travail et des burn out, nos petit frères qui sont recalés de la fac par Parcoursup, nos mamies maltraitées en EHPAD, l’effondrement écologique…
Et puis il y a les fantasmes, répétés encore et encore et encore par les médias des milliardaires.

Depuis quelques jours, TOUS les électeurs du Rassemblement National qui ont été interrogés sur leur vote se justifient soit avec des arguments racistes, soit en parlant de «l’insécurité» qu’ils ont «vu à la télé». Il y a ce retraité d’un village de l’Aisne, dont le maire dit qu’il n’y a pas eu une seule incivilité depuis 1977 mais qui a peur de sortir le soir à cause des «coups de couteaux» dont parle son JT. Cette dame de Concarneau qui dit qu’elle est bien dans son quartier et qu’elle n’a pas à se plaindre, mais qu’elle a vu «des choses à la télé». Ce jeune villageois qui parle des femmes agressées vues à la télé, même si lui n’est pas confronté à l’insécurité. Ce vieux raciste qui dénonce les «Moustapha» et affirme qu’il n’est «pas con» parce qu’il a «bien vu à la télé».

On peut tourner le problème dans tous les sens, dire qu’il ne faut pas juger ou éviter les arguments moraux : la France blanche péri-urbaine, celle des zones pavillonnaires sans places publiques ni lieux de rencontre, des territoires sans les liens sociaux et dont les communautés ont été brisées, ces zones sans services publics, sans bar ni association… La France qui ne côtoie ni l’immigration ni la délinquance est en train d’offrir un raz-de-marée au néofascisme. Parce qu’elle a vu des reportages anxiogènes.


Les médias des milliardaires ont organisé un bourrage de crâne de masse et fabriqué, dans des millions d’esprits, une fantasmagorie raciste et sécuritaire “vue à la télé”. Bolloré, Drahi et leurs amis vont réussir à imposer un régime d’extrême droite en France. Ils ont du sang sur les mains.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « «Je l’ai vu à la télé» : l’argument n°1 du vote d’extrême droite »

  1. Bonjour Contre Attaque, ces médias de masse sont comme la bourgeoisie possédante, ils sont pathétiques et détestables et il suffit juste d’entendre parler les personnes qui malheureusement les écoutent pour s’en rendre compte . C’est bientôt la fin du monde et le capitalisme va enfin pouvoir obtenir ce qu’il mérite… Partir dans les flammes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *