Des militants RN sortent des matraques télescopiques devant une école


«Nous ne laisserons pas passer la haine» affirme un communiqué publié jeudi 4 juillet par la mairie de Bonneuil-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, en région parisienne.


Photo d'une matraque télescopique du même type que celles utilisées par les militants RN dans le Val-de-Marne

La municipalité met en lumière une des innombrables agressions d’extrême droite commises en France ces derniers jours. Les «colleurs d’affiches du Rassemblement national», qui accompagnaient la candidate locale ont sorti des armes et menacé des mamans devant une école, devant des enfants.

La scène a eu lieu vers 17 heures, «en pleine sortie d’école». Cinq militants d’extrême droite «ont bousculé des enfants qui jouaient sur le parvis en finissant leur collage et en partant précipitamment, sans s’excuser» explique le maire. «Ils ont molesté et agressé verbalement deux mamans présentes qui réagissaient, et qui, choquées et de colère, ont décollé l’affiche».

Les colleurs d’affiche qui s’apprêtaient à partir en voiture ont alors fait demi-tour. Trois d’entre eux sont sortis du véhicule, l’un d’eux «équipé d’une matraque télescopique», les deux autres filmant la scène. «Devant les enfants en pleurs, ils se sont adressés aux mamans : ‘on va faire du nettoyage… de toute manière, tout ça c’est fini, c’est le FN qui passe’», poursuit le communiqué du maire. La candidate du RN, Anne-Gaëlle Sabourin, était présente sur les lieux et a menacé les mamans d’être condamnées à une amende pour avoir décollé l’affiche. Puis, «cela ne suffisait pas, les individus ont fait un nouveau passage en voiture devant l’école, cagoulés cette fois-ci».

Une milice raciste, armée et cagoulée menace des femmes et des enfants devant une école. S’il s’était agi d’un groupe de gauche accompagnant un candidat Front Populaire, cela ferait la Une de tous les médias pour dénoncer des actes «anti-républicains», sur «l’insécurité» et une enquête serait déjà ouverte et les militants arrêtés. Mais l’extrême-droite, avant même d’être au pouvoir, a déjà tous les droits dans ce pays.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *