15 mars à Nantes : journée de flammes et de répression


Ce mercredi à Nantes :


  • Des blocages dans toute la ville
  • 35.000 personnes dans la rue
  • Un cortège de tête, un soundsystem qui passe du gros son, une fanfare et des étendards
  • De gros feux dans la rue tout au long de la journée
  • Une répression encore plus sauvage, beaucoup de blessé-es et plus de 35 personnes emmenées en garde à vue à l’issue d’une rafle
  • Des retraités gazés dans leur voiture, un véhicule de police qui fonce dans la foule, une soignante aux os brisés par les coups de matraque
  • Le commissariat de Nantes assiégé par des tracteurs, des syndicalistes et la jeunesse, avec une rage partagée
  • L’Assemblée interprofessionnelle prévue à la gare empêchée par les forces de l’ordre
  • Une mobilisation qui aura duré de l’aube jusqu’à la nuit
  • Des actions en préparation et une détermination intacte

Récit complet à suivre…


???? : Elsa Gambin, Oli Mouazan, CA

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.