Procès du commando néo-nazi de Nantes : jour 4


Retrouvez les deux premiers épisodes dessinés par Ana Pich ici et ici.


Ce jeudi 21 septembre, c’était le quatrième jour du procès en appel de Joyce Burkart, François Mamès Cosseron de Villenoisy, Antoine Desbas, Matthieu Gaultier de la Richerie. Le soir de la première élection de Macron, ils étaient parti à la recherche «d’antifas» et avaient finalement passé à tabac à coup de bouteille, de barres de fer, et sauté à pied joint sur la tête de deux ados, les laissant pour morts.

Pour ce quatrième jour, les avocats de l’extrême droite sont mécontents de voir leurs portraits sur Contre Attaque, un «expert psychiatrique» trouve les idées du chef néo-nazis «belles», l’avocat des victimes raconte comment la police a crié sur la famille du jeune dans le coma, et a enquêté contre les jeunes blessés plutôt que contre les agresseurs, le procureur qui s’excuse pour une enquête «lamentable». Des mots qui ont du mal à masquer une complicité évidente de la police nantaise avec l’extrême droite…


La suite et la fin du procès ce vendredi.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « Procès du commando néo-nazi de Nantes : jour 4 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *