Procès de l’attaque fasciste : suite et fin


Vendredi 22 septembre, c’était le dernier jour du procès en appel du guet-apens fasciste organisé en mai 2017 contre deux adolescents qui rentraient chez eux en vélo. Après le premier procès qui a eu lieu l’an dernier à Nantes, les deux victimes ont à nouveau vécu une semaine éprouvante, au tribunal de Vannes cette fois.


Pour le dernier jour, la parole était à l’avocat du chef des néo-nazis. Maître Bonneau est lui-même connu pour son militantisme d’extrême droite, et a donc fait une plaidoirie «engagée». Il a de nouveau longuement insisté sur le fait que les victimes avaient reconnu lors d’interrogatoires avoir «lu Nantes Révoltée» et qu’elles étaient «politisées» puisqu’elles animaient une association de solidarité dans leur quartier, comme si cela était une raison d’essayer de les tuer. Puis il a tenté de nier l’infirmité permanente du jeune homme qui conserve un handicap à vie, et même dénoncé un «procès politique» !

Il n’a pas convaincu les jurés populaires. Après délibérations, la cour d’Assises du Morbihan a confirmé la peine de deux des quatre militants et sympathisants d’extrême droite. Joyce Burkart et François Mamès Cosseron de Villenoisy sont retournés en cellule. Les autres restent libres.

Antoine Desbas, nazi repenti qui a témoigné sur France Culture, a appelé à “trouver la paix”. Mais en guise de paix, toute une bande d’extrême droite venue soutenir le commando d’agresseur a de nouveau intimidé les victimes et leurs familles après l’audience.

Ce procès, qui aura démontré la sauvagerie d’un groupe nazi et la complicité de la police nantaise, qui avait d’abord enquêté à charge contre les victimes, ne règle rien.

6 ans après les faits, l’extrême droite est plus puissante que jamais, les attaques fascistes se multiplient et ni les institutions, ni les prisons ne seront les solutions. Seule une réponse organisée et une reconquête culturelle pourront empêcher l’obscurité de progresser encore.

Quelques croquis du dernier jour par Ana Pich Toute la semaine de procès a été dessinée et est à retrouver sur sa page instagram ainsi que sur notre site. Les épisodes précédents sont ici :

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « Procès de l’attaque fasciste : suite et fin »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *